GERM

Escape

Cela fait maintenant 4 ans, à la sortie de Escape, que le prolifique Tim Yatras travaille sur son groupe, 4 « albums » déjà. A chaque fois, il change un peu le style sans vraiment le dénaturer. Sur les précédents albums, beaucoup lui reprochaient une approche musicale trop électronique ou post-BM ou encore non-Metal, bref, pas assez Black. Sur ce 4e album, surtout sur les premiers morceaux, force est de constater que Yatras a changé un peu son fusil d’épaule…

En effet, ce qui peut marquer les habituels du groupe, comme moi, c’est une énergie plus marquée qu’à l’accoutumée, surtout sur les premiers morceaux : les lignes directrices atmosphériques sont très fortes, la voix bien haineuse et dépressive, avec les ajouts très caractéristiques de guitares en accompagnement. On décèlerait presque un retour aux grands moments d’AUSTERE et de WOODS OF DESOLATION, le 2e morceau en est un flagrant exemple. Hélas pour beaucoup, cette nostalgie ne dure vraiment que deux morceaux et dès le 4e,GERM revient sur son ouverture musicale traditionnelle. Pour certains,car Yatras reste pleinement maître de sa musique et de ses « essais »musicaux. Et le style des premiers morceaux n’est pas oublié dans les suivants, même si la puissance n'est pas du même acabit (ex : 6e morceau). La voix claire est particulière, mais correspond toujours aussi bien au style,et les mélodies des guitares restent implacables. L’énergie n’est aussi pas pour autant envolée : il y a une force dans la musique de Yatras qui se distille au fur et à mesure des morceaux, sans jamais lâcher vraiment l'auditeur. Elle est accompagnée d’une subtilité évidente, qui confère à cet album une beauté particulière où les atmosphères sont omniprésentes, bien que cette fois-ci, l’album dure moins de 45 minutes. La qualité des compositions est impressionnante, avec de très bons passages sur pas mal de morceaux !

Le visuel de ce nouvel album n’a en revanche rien de très prenant. La pochette est assez naïve dans la veine d’un Il était une forêt de GRIS,par exemple : un style qui est assez courant dans la branche un peu avant-gardiste du Black aujourd'hui. Si l’ensemble du livret 12 pages qui l’accompagne est certes homogène dans des tons noirs (dominants) et bleus, verts, avec un équilibre bien dosé dans l’ensemble et une approche maîtrisée, il est difficile d’en tirer un concept probant (comme à chaque fois remarquez). L’ambiance est en revanche très soignée : à la fois sombre et mélancolique, elle offre une introspection bienvenue à l’auditeur, autant qu’elle le met dans un univers oppressant.Bien joué !

Encore un album différent du précédent, mais peut-être encore mieux réussi à mon sens. Décidément, ce Yatras est l’un des meilleurs compositeurs de son temps !


par Baalberith, le 13/07/2016

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ZGARD - ContemplationASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .SETH - By Fire, Power Shall Be...LUNAR AURORA - Ars MoriendiANTI - The Insignificance Of LifeFEN - The Malediction FieldsDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessTRYSKELLION - Sur Le Passage De L'AnkoùMELENCOLIAM - O Infinito Vale Da EscuridãoWOLVES IN THE THRONE ROOM - Malevolent GrainEMYN MUIL - Túrin Turambar Dagnir GlaurungaTHY LIGHT - Suici.De.pression

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

SADNESS - LeaveMARUNATA - RéminiscenceVIOLET COLD - Sommermorgen (Pt. I to III)VIOLET COLD - AnomieVIOLET COLD - Magic NightGRAVSANG - La dine taarer livet begraveURFAUST - EinsiedlerSALE FREUX - VindilisSALE FREUX - Adieu, vat !TRNA - EarthcultTRNA - Lose Yourself to Find PeaceASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladie

Autres chroniques