GEIST

Galeere

Je suis fan de GEIST... Enfin... je suis surtout fan de son premier album, Patina, sorti en 2005. Il était très varié, sachant aller dans les ambiances brutes et directes limites punk, servies par des vocaux rageurs ("Wanderer Bei Fels Und Fjord"), mais pouvait aussi temporiser et même proposer des choses plus indus. Et surtout, il y avait "Winters Schwingenschlag", un des titres les plus chargés en émotion que j'ai pu écouter jusqu'alors. La guitare sèche y mettait une ambiance monstrueuse.

Le deuxième album sortait un an plus tard, mais était bien moins inspiré, bien moins spontané surtout. Le groupe y faisait des morceaux plus propres qui avaient perdu en intensité. Seul le dernier titre, "Kainsmal" rappelait que GEIST savait s'adresser au coeur de l'auditeur.

Malgré cette petite déception, j'avais hâte d'entendre la suite et nos Allemands ont pris leur temps cette fois-ci : trois ans pour se manifester et sortir Galeere, un album de 50 minutes, réparties sur cinq titres. Sur le papier, ça fait des titres longs.

Avant de voir ce qu'ils donnent, un petit mot sur le concept car il est original : la mer et les péripéties d'un navire. Les paroles sont en allemand donc je ne pourrai pas en dire grand chose. Ça me semble à la fois intéressant mais aussi assez casse-gueule. Finalement, ce concept se manifeste à travers une belle pochette et des photos de membre esthétiques ainsi que quelques samples évidents : bruits de coque de navire qui craque, de cordes et de mât, puis des sons émanant de signaux radio, et évidemment des vagues et du vent. Mais ce n'est pas utilisé à outrance, et ça rend même plutôt bien. L'intérieur d'un morceau ne tourne pas en bande-originale du Grand Bleu, ni même en pirates party à la RUNNING WILD.

GEIST a décidé de poursuivre son évolution en améliorant ce qui était moyen sur Kainsmal. C'est du coup basé sur du brutal mélodique à la NAGLFAR ou DARK FUNERAL et avec de grandes parties atmosphériques entre ou au sein des morceaux. C'est vraiment bien foutu, ils ont bien bossé. Ça ne va donc pas le sens que j'aurais aimé, et ça m'a frustré aux premières écoutes. Je le trouvais carrément insipide à cause de sa clarté, et pourtant il mérite l'attention.

J'ai découvert de superbes parties, surtout grâce aux breaks et certains riffs excellents, principalement sur "Einen Winter auf See" (énorme final) et "Helike" (le mieux ficelé). La durée des morceaux n'est par contre pas vraiment justifiée, et on aurait préféré avoir plus de titres, mais plus courts...

Je ne vibre plus autant avec GEIST, mais j'avoue que c'est plaisant.

http://www.myspace.com/geistmetal

par Sakrifiss, le 30/10/2009

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedHOLDAAR - Year 120-thHAGL - IrminsulLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer AMNION - Cryptic WanderingsVALKYRJA - The Invocation of DemiseSARKOM - Aggravation Of MindN.K.V.D. - VlastTSJUDER - Legion HelveteTSJUDER - Desert Northern HellSATYRICON - The Age of NeroNEGATOR - Die Eisernen Verse

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsCATAMENIA - Location : ColdMOONSORROW - VerisäkeetMOONSORROW - Jumalten aikaBURZUM - Hvis Lyset Tar OssDISMAL EUPHONY - Autumn Leaves: The Rebellion of TidesTHY SERPENT - Forests Of WitcheryAGALLOCH - The MantleNARGAROTH - Jahreszeiten

Autres chroniques