FYRNASK

Bluostar

Nouveau groupe suédois au moment où j'écris cette chronique (2011), ou plutôt one-man-band, car l'homme-orchestre de FYRNASK fait cavalier seul, ce premier album n'est pas vraiment une découverte, il ressasse au contraire quelques traits très caractéristiques du bm atmosphérique tel qu'il se pratique maintenant de plus en plus depuis quelques années. Le talent n'est pas absent, mais il en aurait fallu davantage pour offrir un produit réel qualitatif...

Une fois n'est pas coutume, quelques mots pour commencer sur le visuel, enfin plutôt d'abord sur le concept. Celui-ci est à mi-trajet entre la Nature et le paganisme. Difficile d'en savoir plus comme le livret n'est guère explicite et que les paroles sont en suédois, mais il s'agit certainement d'une forme de spiritualisme shamanique où l'homme rentre en communion avec la belle Nature scandinave. Bref, quelque chose de classique mais tout à fait efficace pour nous autres fans de Black Metal. Le problème c'est que le groupe n'a guère réussi à rendre cela correctement sur son artwork. Celui-ci oscille entre des pages « bidon » à l'image de la pochette vraiment affreuse et quelques images de nature nordique plus agréables. Bref, l'effet voulu tombe un peu à l'eau et l'ensemble du digipack ne donne pas vraiment envie d'acheter l'album.

Musicalement, je l'ai dit en introduction, rien de bien neuf. On retrouve de la voix aux riffs en passant par les ambiances et les structures musicales posées et étalées dans le temps, un bon cocktail de bm atmosphérique qui n'étonnera personne. Mais l'ensemble est agréablement construit, avec de bons breaks et des placements justes des voix. Le style est subtil, parfois marqué par quelques pointes de vitesse pertinentes (ex : dans le 4e morceau). Le (gros) problème pourtant sur cette forme, c'est que malgré la bonne volonté et la maîtrise, les atmosphères se basent sur des structures en nappes de claviers/riffs étirés trop présentes qui à force finissent par devenir pénibles. On se rappelle que du côté du bm naturaliste ou atmosphérique, d'autres s'y sont hélas essayés (je pense surtout à AGALLOCH ou encore plus, WOLVES IN THE THRONE ROOM). C'est devenu une mode aujourd'hui de s'appuyer surtout sur les guitares pour produire des ambiances qui, il y a encore une petite dizaine d'années, étaient réalisées presque toujours uniquement par les claviers. Sur presqu'une heure de musique, ces passages vampirisent vraiment trop d'espace musical sans pour autant permettre à l'ambiance générale d'être plus crédible. Et du côté des compos, quelques passages intéressants sont à relever, mais l'ensemble manque vraiment de bonnes mélodies et d'inspiration.

Après une première démo en 2010 moyennement convaincante, le one-man-band suédois revient avec un album assez proche sur les parties atmosphériques (trop molles) d'un groupe comme WOLVES IN THE THRONE ROOM. Ca plaira peut-être à certains (qui auraient aimé le dernier WOLVES IN THE THRONE ROOM chroniqué à ce jour sur PostChrist), ça ennuiera beaucoup d'autres !

par Baalberith, le 06/10/2011

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ASMUND - Песнь кровиVINTERSORG - Ödemarkens SonMENHIR - ZiuwariCOSMIC CHURCH - YlistysSUMMONING - With Doom We Come THUS DEFILED - Wings Of The NightstormULG - WindarkTOBC - What It's like to Be UndeadPLANETSHINE - Way to NowhereKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitSALE FREUX - VindilisENSLAVED - Vikingligr Veldi

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

TVANGESTE - Damnation Of RegiomontumNAGELFAR - Hünengrab im HerbstKAMPFAR - Fra UnderverdenenFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Jaktens TidFINNTROLL - NattfödFINNTROLL - Ur Jordens DjupFINNTROLL - BlodsveptNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsARCKANUM - KostogherARCKANUM - ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞENSLAVED - Ruun

Autres chroniques