FUIL NA SEANCHOILLE

Hunger

Pouvez-vous me citer 5 groupes Irlandais qui font du black metal ? ..... Vous galèrez ? Je vous avoue que moi aussi. J'ai d'abord pensé à PRIMORDIAL, en réfléchissant un peu je suis tombé sur CRUACHAN, mais on ne peut pas vraiment dire que ces groupes soient purement black. Alors j'ai triché et je suis allé voir sur Metal Archives. "Irlande" - "black metal" et hop : 61 résultats. La moitié a splité, et parmis ceux qui sont encore actifs, la moitié n'a sorti qu'une ou deux démos. Ca explique des choses non ? Autant se rendre à l'évidence, l'Irlande n'a pas vraiment de scène black metal. Donc quand j'apprend que FUIL NA SEANCHOILLE est actif depuis 2008 et a déjà sorti deux démos et un album chez Tour de Garde, je me dis que c'est presque un acteur majeur de la scène ! Plaisanterie à part, j'ai été surpris par la qualité de ce Hunger et il mérite d'être présenté.

Le groupe affirme pratiquer du "raw black metal" et de ce côté là ce n'est pas tout à fait exact. Désolé de le décevoir, mais on a entendu pire en la matière, le son n'est pas forcément brouillon et tous les instruments sont audibles. Les guitares sont même particulièrement claires et ont un rendu plutôt glacial. Il y a juste une énorme réverb sur l'ensemble et un côté "son de cave" qui se dégage. Certains titres comme "Night Descends" ou "The Infinite Void" rappellent fortement TENEBRAE IN PERPETUUM, d'autres plus LEVIATHAN ("The Crimson Hand"). Un quatrième titre instrumental ("Glasslands") viens judicieusement renforcer l'atmosphère dérangée de l'ensemble, avec arpèges et samples, difficile de ne pas penser à SHINING dans ses expérimentations les plus tourmentées. Mêlée à toutes ces influences se dégage une petite personnalité, surtout portée par la voix. Une sorte d'aboiement suffocant très particulier (imaginez avec la réverb surtout), déroutant de prime abord, mais tout à fait dans le ton une fois dedans. La structure des morceaux ne fait pas trop amateur, il y a de bons breaks et une certaine variété dans les compos pour tenir jusqu'à la fin (le côté malsain et détraqué aide aussi beaucoup), même si quelques longueurs se font sentir ("Promethean Age" ou "Anord Sigrai" par exemple). L'album est peut être un peu long également (presque 50 minutes). Côté visuel, il est tout à fait raccord avec la musique et illustre bien le rendu sinistre des compos, pas de tromperie sur la marchandise.

Bref, bon premier album pour ce one-man band, on ne peux que lui souhaiter une meilleure reconnaissance par la suite, et peut être s'affirmer un peu plus dans son pays d'origine, il en a les moyens et la concurrence semble limitée.

par Blaise, le 27/12/2012

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

KAPEIN - GolgothaGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)AUGURE FUNEBRE - Au travers des forêts profondesMAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusDARVULIA - L'Alliance Des VeninsOSCULUM INFAME - Axis of BloodKHOLD - Mörke Gravers KammerKRIEG - The IsolationistGLORIOR BELLI - Meet Us at the Southern SignTAAKE - ...DoedskvadSIELUNVIHOLLINEN - Syvyydestä

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

THE SKADEN - You Will Hope I Had DiedLUDICRA - The TenantBLUT AUS NORD - 777 - Sect(s)CHROME WAVES - Chrome WavesINFESTUS - E x | I s tLUTOMYSL - CatharsisSHINING - VII: Född FörlorareARS MORIENDI - Du tréfonds d'un êtreANTI - The Insignificance Of LifeAMNION - The Return Of Total DesolationWOODS OF INFINITY - FörlåtPETRYCHOR - Effigies and Epitaphs

Autres chroniques