FORTERESSE

Les Hivers De Notre Epoque

Même DARKTHRONE est d’accord avec moi, il y a de très bonnes choses au Canada. Par contre, seuls les plus passionnés pouvaient jusqu’à récemment citer plus de 3 groupes venus de ce pays... Et encore moins venus du Québec. FROZEN SHADOWS était pour beaucoup l’unique groupe francophone connu. C’en est d’ailleurs le chanteur, Myrkhaal, qui a fondé Sepulchral Productions en 1999 et qui a déniché en 2006 trois groupes évoluant dans un BM mélangeant habilement haine et mélancolie : SOMBRES FÔRETS, GRIS (ex-NIFLHEIM) et FORTERESSE. Après un premier album sorti dans la foulée, voici enfin l’heure de la confirmation pour tous ces groupes. SOMBRES FÔRETS a transformé l’essai, GRIS est passé de l’état de larve à celui de papillon comme le signalait Baalberith dans sa chronique, et FORTERESSE confirme ses qualités.

Le groupe est formé de Moribond, homme orchestre que l’on retrouve aussi dans le prometteur HERETIC BLOOD, et de Athros, chanteur des minables WINTERWITCH et BRUME D’AUTOMNE (bon, il est aussi dans l’excellent UR FALC’H, ex NORDMEN). Leur black mélancolique est plaintif et hypnotique avec des riffs qui se répètent tout au long d’un morceau et emportent l’auditeur dans leur monde perdu, celui du vieux Québec, celui où la nature était respectée et où les traditions n’étaient pas encore autant bafouées. Le premier album incluait d’ailleurs des samples de morceaux traditionnels interprétés au violon par Tommy Duchesne, Joseph Allard et Isidore Soucy. Ici non.

L’album commence et se termine par des bruits de pas dans une neige épaisse, mais il n’y a plus d’intermèdes, pas d'instruments folkloriques non plus. L’ensemble en devient plus cru, plus froid, plus compact. Il y a tout de même deux coupures de courte durée qui permettent de respirer, l’une instrumentale et ambiante accompagnée d’un vent glacial, l’autre avec des craquements de feu de cheminée et une voix claire déclamant un texte avec un léger accent québécois.

Les textes chantés sur cet album sont également un hommage à leurs ancêtres et à leurs racines, puisque ce sont des poèmes de Emile NELLIGAN (1879-1941), et de Albert LOZEAU (1878-1924). Ce dernier s’était consacré à la poésie après avoir été paralysé. Il était solitaire, et écrivait beaucoup sur la nature. C’est exactement ce que la musique de FORTERESSE restitue. Si vous n’êtes pas encore lassés du genre qui est décidemment très en vogue, vous serez charmés. Ceux qui veulent du Black Metal de combattants purs et durs doivent passer leur chemin. Ici, on se sent seul, on est nostalgique, on se souvient d’un temps bien lointain, jusque dans le lvret qui propose des "scènes de vie québécoise traditionnelle" extraites d'oeuvres de Cornelius Frieghoff.

par Sakrifiss, le 20/04/2009

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

F41.0 - BürdeDARKENHOLD - Memoria SylvarumASMUND - WillCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysVINDLAND - Hanter savetSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierWIEGEDOOD - De doden hebben het goedSLAEGT - Beautiful and DamnedORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoBAISE MA HACHE - Le Grand SuicidePAGAN BLOOD - Lords of the SeasWYRMS - Morcar Satoric - Les VI Chemins du Crépuscule

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsCATAMENIA - Location : ColdMOONSORROW - VerisäkeetMOONSORROW - Jumalten aikaBURZUM - Hvis Lyset Tar OssDISMAL EUPHONY - Autumn Leaves: The Rebellion of TidesTHY SERPENT - Forests Of WitcheryAGALLOCH - The MantleNARGAROTH - Jahreszeiten

Autres chroniques