FORGOTTEN WOODS

Sjel Av Natten

Après ABYSMAL, continuons la série « groupes de black norvégiens oubliés » pour parler des compères de FORGOTTEN WOODS. Le groupe, fondé en 1991 par le batteur / guitariste Olav et par le bassiste Rune (rejoints pour l'occasion par le chanteur Thomas), sort 3 démos entre 1993 et 1994. En 1994, le premier album, As The Wolves Gather, voit le jour sur le label No Colours (deuxième sortie pour ce label allemand désormais culte). Un an plus tard, en 1995, sort l'EP Sjel Av Natten sur Pagan Records, objet de cette chronique.

L'oubli général de ce groupe est assez étonnant, car FORGOTTEN WOODS fait office de précurseur pour la frange décalée du black metal. En effet, ici rien à voir avec le black metal seconde vague comme on a l'habitude d'en entendre.

La musique jouée par FORGOTTEN WOODS est un black metal tout en mid-tempo, garni de riffs assez spéciaux et originaux et accompagné de nombreux arpèges mélodiques. La mélancolie est certainement l'aspect qui ressort le plus de ce Sjel Av Natten, et la longueur des morceaux aide le groupe à poser l'ambiance. Le chant de Thomas, accompagné de ce delay « too much », semble désespéré au possible, dans un style très BURZUM-ien.

Les mélanges faits par FORGOTTEN WOODS sont vraiment réussis, et la chanson « Hvor Vinteren Rar » en est un bon exemple : un arpège limite typé rock des 80's que ne renierait certainement pas ALCEST par exemple, suivi d'un riff très old-school au style de la première vague, enchaîné avec des leads et des passages plus rapides limite brutaux (profitez-en, ce sont certainement les seuls de cet EP). Le défaut principal de Sjel Av Natten réside cependant dans la répétitivité. J'ai dit plus tôt que la longueur des compos servait à installer l'ambiance ; pour certains, elle serait plutôt un facteur d'ennui. Sur la chanson « Sjel Av Natten » par exemple, les riffs sont répétés d'innombrables fois, recyclés et étirés sur 11 minutes, soit beaucoup trop. Finalement, la seule chanson variée et peu répétitive est « Hvor Vinteren Rar », qui manque cependant d'un peu de cohérence.

Malgré quelques défauts, ce méconnu Sjel Av Natten vaut carrément l'écoute. Les ambiances installées sont excellentes, et originales pour l'époque. A tous ceux amateurs de post-black ou autres joyeusetés en vogue en ce moment : FORGOTTEN WOODS faisait ça bien avant AMESOEURS !

par Jankowitch, le 22/11/2010

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

TRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldORANSSI PAZUZU - VärähtelijäORANSSI PAZUZU - ValonieluARYOS - Les Stigmates d'HécatePSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripPESTE NOIRE - La Chaise-DyablePESTE NOIRE - L'ordure à l'état purARYOS - Prophétie AcideARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Maître des Dominations CérébralesGERM - LossPENSEES NOCTURNES - Grotesque

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - SoulblightOBSIDIAN GATE - The Nightspectral VoyageSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ARTHEMESIA - Deus-IratusDIMMU BORGIR - StormblastLORD BELIAL - Enter The Moonlight GateLUNAR AURORA - Ars Moriendi

Autres chroniques