FINSTERFORST

Mach Dich Frei

« J'étais fan de FINSTERFORST ! » Oui, je crois qu'aujourd'hui, après 6 ans de mort musicale, plus, de mort artistique, si je n'osais pas le dire avec Rastlos, je peux l'avouer sans rougir avec ce nouveau Mach dich frei. Pourquoi ? Pour toutes les raisons du monde...

D'abord musicalement. Plus rien à se mettre sous la dent, enfin presque plus rien. Ce n'est qu'une succession de morceaux insipides ou presque, très Metal dans l'âme et dans la démarche, qui n'offrent plus aucune mélodie intéressante. C'est plat, stérile, ennuyeux. Bref, difficile de ne pas zapper le morceau après deux ou trois minutes d'écoute. Je ne reviens pas sur le chanteur, le départ de Marco Schomas laisse un vide toujours aussi abyssal, mais il faut quand même encore rappeler à quel point le nouveau est un piètre successeur, dans les voix Black et encore plus dans les semi-voix claires (c'est peu dire !). Il paraît qu'il y a de l'accordéon. Je cherche encore où. Ah si ! J'en entends là sur le 6e morceau (au passage le seul écoutable en dehors de l'instrumental que représente le 7e et meilleur morceau) et sur le dernier... J'entends aussi quelques cuivres (toujours aussi pénibles, comme sur le précédent album) et flûtes, mais à part ça. Après, les structures générales suivent en gros la même recette, avec des morceaux souvent très longs (presque 24 minutes pour le dernier morceau) et d'autres très courts. Ce qui est dans l'absolu quelque chose de très bien. Le problème est que derrière cela, il y a une musique sans saveur, mille fois entendu (pour la première partie, c'est-à-dire en gros jusqu'au 5e morceau inclus), puis quelque chose de moyen pour le reste. Alors certes, c'est très pro, impossible de ne pas le remarquer : une bonne technique, un bon son, une maitrise générale de qualité. Mais pour offrir quoi ? Le dernier morceau, coup sur coup un vrai chef-d'œuvre sur les deux premiers albums complets est cette fois-ci à peine agréable, sans plus, d'ailleurs affreusement gâché par moments par la voix claire du chanteur.

Ensuite, côté « magie » : nada ! Où est passé la magie épique d'un Weltenkraft ou la mélancolie immersive d'un ...zum Tode Hin ? Enterrées à tous les coups, aussi sale que le posing du groupe sur ce dernier album. Le dernier long morceau et son acolyte précédent (car on a l'impression d'un seul et très long morceau) relève un peu le défi, mais bien trop timidement. On me parle de pagan, hum, il faudrait m'expliquer en quoi leur musique transmet un véritable concept païen ! En dehors des courts passages de flûte et d'accordéon, il y a bien quelques chœurs à peine réussis qui laisseraient penser cela, mais c'est bien maigre. Des passages d'ambiance ou instrumentaux sont encore intéressants (cf. 6e morceau), bien qu'ils soient naturellement très loin de pouvoir sauver le naufrage général d'un album de presque 74 minutes.

Une soupe globalement assez indigeste et impersonnelle qui ne contentera que les moins exigeants des fans et qui passerait presqu'inaperçu dans une soirée Metal dans le bar d'une grande ville (exactement comme ce qu'est devenu leur groupe CRYPTIC FOREST pourtant très prometteur à l'origine), c'est dire si FINSTERFORST n'est plus que l'ombre de lui-même et à des années lumières de l'esprit qu'il a engendré dans les années 2010. Les Allemands ont succombé à l'appât du gain commercial de Metal & co : RIP.

par Baalberith, le 04/02/2015

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ANGMAR - Zurück in die Unterwelt CATAMENIA - Winternight TragediesFRIGORIS - WindASMUND - WillFINSTERFORST - Wiege der FinsternisTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeGRAVEWORM - When Daylight's GoneFINSTERFORST - WeltenkraftORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoGOATMOON - VarjotVALLENDUSK - VallenduskELDRIG - Urlagarne

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

ELITE - We Own the MountainsARCKANUM - KostogherKERMANIA - AhnenwerkETERNUM - Veil of Ancient DarknessFINSTERFORST - WeltenkraftHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des RunenschamanenSELVANS - LupercaliaVINDLAND - Hanter savetFINNTROLL - Ur Jordens DjupORTHANC - L'amorce du DéclinKRODA - Schwartzpfad

Autres chroniques