FINNTROLL

Blodsvept

On se souvient tous du dernier FINNTROLL : Nifelvind. Une bien belle déception qui à l'exception du bon « Solsagan » offrait un rendu général de compositions très terne. Trop Metal, trop insipide, trop convenu, cet album n'offrait aucun intérêt, du moins pour les fans du groupe. On attendait donc ce nouvel album avec une certaine impatience et surtout, appréhension. Le résultat prouve que le groupe a su tirer des leçons des erreurs du passé sans pour autant se remettre vraiment en question car ce Blodsvept est finalement un bon compromis entre le vieux FINNTROLL et le nouveau présenté par Nifelvind.

Ancien FINNTROLL, car on retrouve avec plaisir la pêche qui a fait le succès du groupe, avec ces claviers enjoués et cette puissance toute particulière du groupe. Les morceaux sont plutôt courts, incisifs, rythmés, avec des compositions qui présentent presque toutes un niveau d'inspiration de qualité. Nouveau FINNTROLL, car on décèle aisément dans ces 43 minutes de musique le côté Metal vers lequel la bande à Henri s'est engouffrée avec le précédent album. Les riffs de guitares, les structures musicales générales, voilà plusieurs points qui viennent le rappeler. Alors finalement, on n'est pas au niveau des « vieux » albums, avec quelques courts passages à vides (par exemple sur le sixième morceau) et un aspect un peu trop Metal à mon goût, mais personne ne trouvera vraiment à redire dans l'absolu. Il y a fort à parier que ceux qui découvriront le groupe avec cet album l'analyseront du meilleur œil grâce à son travail musical éminemment plus intéressant que par le passé. Quant aux autres, ils apprécieront le retour du rendu trollien, avec ses passages de chœurs et d'accordéon ou de guitare sèche.

Si l'ambiance a retrouvé également sa verve (presque au même niveau qu'avant), avec ce paganisme si caractéristique, le visuel gâche un peu la partie. Il transforme en effet les légendes trolliennes de FINNTROLL en concept presque comique (le groupe a toujours été dans ce style on le sait), un peu dans la veine d'une BD du genre KRAN pour les connaisseurs. Ok pour les dessins crayonnés, mais par comme ça ! On se rappelle du visuel de Jaktens Tid, autrement mieux réussi ! Le posing central du groupe est à proprement parler ridicule et les dessins mettant en scène des usines, on ne peut plus dommageables (même si on comprend la volonté de condamner l'ère industrielle moderne, il y a d'autres manières plus « blackistes » de le montrer !). Bref, on comprend qu'il faudra se concentrer sur la musique en oubliant l'aspect formel de cet album...

Un retour en force des trolls finlandais, ça fait bien plaisir !

Attention de ne pas se faire avoir par la sortie quelques mois avant de l'EP du même nom qui ne présente strictement aucun intérêt, reprenant deux morceaux de l'album, 3 reprises et un morceau de la (seule) démo du groupe ! Donc en commandant l'album, penser à vérifier que c'est bien l'album en demandant la liste des morceaux par exemple.

par Baalberith, le 17/04/2013

D'autres albums de Black Metal folklorique recommandés

MISOGI - Tofotukami WemitamafeDUB BUK - Idu Na WyFINNTROLL - Ur Jordens DjupHEOL TELWEN - An Deiz RuzKRODA - SchwartzpfadHIMINBJORG - WyrdFINNTROLL - NattfödBLACK MESSIAH - Oath Of A WarriorFINNTROLL - Jaktens TidNOKTURNAL MORTUM - NeChristBLACK MESSIAH - The Final JourneyBRAN BARR - Sidh

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

GRIFT - ArvetGRIFT - SynerHEIMDALLS WACHT - GeisterseherDOWNFALL OF NUR - Umbras de BarbagiaVINDLAND - Hanter savetKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitSELVANS - LupercaliaWIEGEDOOD - De doden hebben het goedCAVERNE - Aux Frontières du MondeHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)HAVUKRUUNU - HavulinnaanNECROPOLE - Ostara

Autres chroniques