FHOI MYORE

The Northern Cold

 

Je ne sais pas si les Niçois de FHOI MYORE ressentent le froid du Nord tous les jours, mais en tout cas, ils savent sans aucun doute faire du black metal. Et ça tombe plutôt bien, c’est justement ça qu’on leur demande. Malgré le caractère involontairement humoristique d’un tel titre au vu des origines du groupe, empreint des clichés qui sont légions dans le black metal, The Northern Cold est en effet un très bon EP qui risque bien de propulser le groupe sur le devant de la scène française, pour peu que les labels français se réveillent un peu et se décident à signer FHOI MYORE.

Et avec une telle qualité, c’est bien étonnant qu’aucun ne l’ait encore fait. Ne vous laissez pas tromper par le maladroit « Orage », témoignage des balbutiements d’un groupe en devenir – ce titre datant apparemment de 2001. Un mauvais choix, peut-être, que de placer ce titre assez faible – même si honorable - en début de disque, après une courte intro à la guitare acoustique. Mais c’est tout pardonné dès que résonnent les premières notes de « Souvenirs (Anticosmic version) ». On voyage alors au rythme de ce black mélodique rapide et sans concessions, marqué par l’excellence des riffs de Balahr et les frappes chirurgicales de Bress. « Miist », « Forest of Doom » et la reprise d’ANCALAGON, « The Walkyries » sont du même calibre, et franchement ça vaut le détour. Tout ça avec un son amateur mais bien net, avec cette batterie qui sonne comme si on y était, et cette guitare au son assez spécial, peu tranchant, mais franchement adapté et qui donne plus de personnalité à la musique du groupe.

Si Balahr a vraiment du talent pour sortir des riffs géniaux à la pelle, on pourra reprocher à la musique de FHOI MYORE un manque de maturité. On retrouve cela dans certaines transitions notamment, qui sont maladroites par moment. De plus, la cohérence des morceaux en pâti un peu également ; je pense notamment à « Souvenirs », où la deuxième partie de la chanson ne semble pas avoir beaucoup de rapport avec la première. Le grand nombre de mélodies pourrait également rebuter les plus réfractaires des black-metalleux, heureusement ce n’est pas mon cas. Sinon, je trouve l’acoustique de fin, « Songes funestes », sans grand intérêt et peu intéressante dans cette version.

J’espère bien que FHOI MYORE arrivera à trouver un label, et pourra nous sortir un album plus mature que celui-ci ; tenez-vous prêts, ça risque d’être bon !

 

par Jankowitch, le 14/04/2011

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old BlackSILENCER - Death - Pierce Me

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsCATAMENIA - Location : ColdMOONSORROW - VerisäkeetMOONSORROW - Jumalten aikaBURZUM - Hvis Lyset Tar OssDISMAL EUPHONY - Autumn Leaves: The Rebellion of TidesTHY SERPENT - Forests Of WitcheryAGALLOCH - The MantleNARGAROTH - Jahreszeiten

Autres chroniques