FATHOMHELL

Non Pietatem Erit

Cela fait quelques années maintenant que les Scandinaves n'ont plus le monopole du black metal de qualité. Elles sont nombreuses les formations, plus au sud, qui épatent par leur maîtrise du style. On peut même descendre jusqu'en Espagne avec certaines formations comme PRIMIGENIUM et sont superbe "Faith Through Anguish" de 2011 ou encore SENTIMEN BELTZA qui fait amplement honneur au genre. Et voilà qu'en 2012 arrive FATHOMHELL avec un EP de 25 minutes qui sent bon la Suède. Pourtant, si l'écoute des groupes pré-cités me rassure quant à l'évolution de cette scène, j'émets de sérieux doutes en ce qui concerne FATHOMHELL, où - presque - tout reste à faire.

Le groupe propose sur cet EP un black très proche de ce que l'école suédoise dite "orthodoxe" est capable de faire. On sent dès le second morceau les influences du genre, à commencer par WATAIN. C'est même encore plus troublant sur le riff d'entrée de "Illusions of Death" qui semble sortir tout droit de Sworn to the Dark. Ça blaste de la même manière, les breaks sont identiques, les mélodies prennent un rôle central et sont clairement audibles. Quant aux arpèges de-ci de-là, ils transpirent le DISSECTION ("Devours the Light, Eats their Souls", "Fathom Hell"). Au delà de cet hommage plus que flagrant, les parties mid-tempo sur "Fall to the Infinite Depths of Abyss" donnent un bon aspect rampant, et les accélérations sur le titre éponyme laissent une bonne impression pour finir cet EP.

C'est hélas un bien maigre intérêt tant l'ensemble manque de personnalité et de conviction. Le "déjà entendu" se ressent chaque seconde, ce qui serait pourtant un moindre mal si le tout était joué avec les tripes. Or on ne ressent pas grand chose comparé aux références citées précédemment. Même quand celles-ci en étaient encore à leur balbutiement, la conviction était déjà palpable. Il suffit d'écouter la folie que dégageait un titre comme "On horns Impaled" d'un WATAIN pourtant alors tout jeune et loin de la renommée actuelle. Idem pour "Slave Under His Immortal Wille" d'ONDSKAPT. La flamme était là, chez FATHOMHELL il faut vraiment faire l'obscurité pour l'apercevoir. C'est là tout le problème.

Pour une auto-prod, étrangement, l'EP bénéficie d'un bon son, bien puissant, même s'il semble un peu (volontairement ?) esquinté sur les bords, notamment pour la batterie. En revanche la voix laisse à désirer, elle est certes malsaine mais manque de convictions, les hurlements maniaco-dépressifs sont eux bien plus saisissants à ce niveau, mais trop rares. Côté concept par contre, tout est bien rendu, de l'artwork aux paroles morbides, en passant par l'instrumental "Dante's Inferno" bien lugubre qui aère au bon moment, juste avant le dernier titre.

Un début correct mais qui je pense n'impressionnera plus beaucoup en 2013, Il leur manque une réelle patte personnelle ou du moins une conviction plus palpable pour espérer un jours atteindre le niveau de leurs modèles.

par Blaise, le 05/03/2013

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

SENTIMEN BELTZA  - Zulo beltz eta sakon honetanMGLA - With Hearts Toward NoneWHITE DEATH - White DeathLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesELITE - We Own the MountainsPROPAST - Věstnik PreispodnjiOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusFÖRGJORD - UhripuuLEVIATHAN (USA) - True Traitor, True WhoreTHE MARTYRIUM - TodesrunenKRIEG - The IsolationistSARKRISTA - The Evil Incarnate

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

RIENAUS - SaatanalleCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPLAGA - Magia Gwiezdnej EntropiiPLAGA - Pożeracze SłońcCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursFREITOD - Possessed by the Horns of TerrorFALLAKR - LVCAMON - The WorshipTHROMOS - HauresBLASPHEMY - Fallen Angel of DoomSARKRISTA - The Evil IncarnateINQUISITION - Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult

Autres chroniques