FALAISE

My Endless Immensity

Voici le deuxième album de ce duo italien, après leur premier en 2015 et un split l’année suivante. FALAISE est en effet le projet de deux compères qui n’ont à ce jour intégré aucune autre formation que celle-ci. Impossible de connaître donc l’expérience et l’inspiration du groupe, mais à l’écoute de cet opus le doute n’est pas vraiment permis pour ce second point.

My Endless Immensity propose un Black Metal résolument atmosphérique d’un peu moins de quarante-huit minutes (il faut en effet enlever la reprise que constitue le dernier morceau) où l’influence post-Black est bien prononcée. Au sein de morceaux assez variés dans leur approche et dans leur longueur (de quatre à onze minutes), mais qui conserve une ligne mélodique et atmosphérique directrice. Le groupe développe une musique à la fois dense par moments et à d'autres bien plus aérée : la densité musicale offre une puissance et une force pertinente, que viennent rompre d’autres passages posés où la mélodie, en riffs et au clavier, triomphe. Le rythme reste cependant et globalement posé.

Le résultat est plaisant : les mélodies sont crédibles, parfois entraînantes, dans un style qui touche souvent à du HYPOMANIE, parfois davantage à du AN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN, et cela même si, comme pour ces deux groupes, la batterie est un peu bancale (effet "flipper" agaçant par moments). Tous les morceaux ne sont certes pas aussi inspirés (les deux premiers apparaissent comme des exemples à cet égard), mais l’ensemble tient largement la route et ne déçoit presque jamais.

Le digipack proposé ici est on ne peut plus simpliste : ensemble tout de noir vêtu avec quelques touches bleutées mettant en avant ce personnage éthéré central en pochette. Pas de livret, juste les paroles inscrites au dos de la pochette. Le résultat est donc vraiment pauvre, mais la réalisation générale est bien faite quand même et évite le ridicule. Question ambiance, à moins d’être clairement allergique au style, il est assez facile d’y découvrir une introspection personnelle, un peu sombre et mélancolique. Rien d’extraordinaire, mais le minimum est là.

Loin des ersatz d’ALCEST qui ont participé aux yeux de beaucoup à populariser un style Post-BM assez niais, FALAISE nous propose au contraire une musique plus puissante et intéressante, avec ce que l’on fait de mieux, ou presque, aujourd'hui, dans ce style de Black. Autant ne pas s’en priver !


par Baalberith, le 27/10/2017

D'autres albums de Black Rock Metal recommandés

LANTLOS - LantlôsLIFELOVER - PulverDEAFHEAVEN - New BermudaSVARTI LOGHIN - Drifting Through the VoidTRNA - Lose Yourself to Find PeaceTRNA - EarthcultIN LUNA - Forgotten LivesDEADWOOD - Picturing a Sense of LossMARUNATA - Réminiscence

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

ASTRAL PATH - An Oath to the VoidHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaBLÅKULLA  - Darkened by an Occult WisdomIN LUNA - Forgotten LivesVARGNATT - GrausammlerARCKANUM - HelvítismyrkrNUMENOREAN  - HomeMESARTHIM - IsolateENTARTUNG - KrypteiaSOLSTAFIR - KöldLANTLOS - LantlôsBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta III: Saturnian Poetry

Autres chroniques