EYECULT

Morituri Te Salutamus

Un truc assez abscons dans le domaine du metal (et sûrement dans d'autres styles), c'est cette multitude de sous-genre, voire sous-sous-genre que l'on peut lire à droite à gauche pour bon nombre de formations. Les habitués verront de quoi je parle, et les lecteurs de PostChrist encore plus tant nos dénominations peuvent paraitre encore plus déroutantes pour le lecteur de passage (Je vous invite pour cela à lire "Légende des chroniques" sur votre gauche).

Et voilà que EYECULT arrive en se présentant comme du black death mélodique. De suède en plus. Bonne surprise me suis-je dis, étant grand amateur de DISSECTION et consorts. Mais voilà, j'ai beau chercher, EYECULT ne fait pas vraiment de black death mélodique. En fait, il fait du death black mélodique. Une petite différence qui fait justement toute la différence.

La nuance est de mise car EYECULT empreinte beaucoup plus au death metal qu'au black, C'est lourd, massif, agressif, bourré de tremolo et la voix reste bien grave et puissante. Les mélodies ne se font pas trop attendre et le premier titre "Aeternum" sert presque de démonstration à ce niveau-là. C'est intéressant, mais malheureusement cela n'ira pas tellement plus loin. Certains passages de "Saligia", "Furor" ou encore "Skuld" arriveront peut-être à surprendre, lorgnant doucement vers la brutalité d'un DARK FUNERAL, mais la façon de faire reste globalement identique tout du long et l'inspiration fait cruellement défaut. Cet album souffre donc du syndrome de l'album moyen. Celui où il n'y a pas vraiment de reproche à faire, mais pas tellement d'éloges non plus. Ça joue bien, la production est soignée, l'inspiration se trouve par moment (le riff central de "Oblivaeon")... mais pas de quoi se relever la nuit non plus !

Niveau artwork c'est assez pauvre (seulement les paroles en blanc sur fond noir) et la cover annoncerait presque un album de black old school, ce qui est trompeur. Mais les clichés sont respectés (pentacle, 666, etc.), c'est déjà ça.

Heureusement, l'album est court : 32 minutes. De quoi passer à autre chose rapidement. Mais si vous avez du temps à perdre, allez-y !

par Blaise, le 12/02/2013

D'autres albums de Black Death Metal recommandés

HYPERION - Seraphical EuphonyDISSECTION - Storm of the Light's BaneDISSECTION - The SomberlainAMON - The WorshipTHULCANDRA - Under a Frozen SunZYGOATSIS - Satanic Kultus - Unholy Desecration (S.K.U.D)BESTIAL WARLUST - Blood and ValourSEELENTOD - The Ageless DynastyBORGIA - Promo MMVIITERRODROWN - Colonize And RegulateEVOHE - Tellus MaterVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last Chapiter

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

ANGELSCOURGE - Seraph ImpalerFÖRGJORD - UhripuuPHLEGEIN - From the Land of DeathFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesRIENAUS - SaatanalleAEGRUS - Devotion for the DevilTHROMOS - HauresRITUALS OF A BLASPHEMER - Mors Inumbratus Supra SpiritusSARKRISTA / SIELUNVIHOLLINEN - SplitCAEDES CRUENTA - Skies DaimononSARKRISTA - The Evil Incarnate

Autres chroniques