ETHICIST

II

II est le nom très sobre du premier album du groupe états-unien ETHICIST, constitué d’un quatuor inconnu de la scène. Le groupe est né deux ans plus tôt, en 2013, avec une première démo d’un peu plus de vingt minutes.

Il n’est pas si évident de rentre le style d’ETHICIST dans la catégorie de ce que l’on appelle le Post-Black, c'est-à-dire un Black Metal teinté d’influences Rock avec un effort soutenu sur des rythmiques mélodiques. En effet, si cette approche est évidente dans presque chaque morceau, le rendu atmosphérique, bien qu’il n’y ait pas de claviers, l’emporte plus visiblement. Cette approche suit un rythme varié. Alors que certains morceaux et passages sont mid-tempo, le blast s’impose davantage ailleurs (ex : début du troisième et du dernier morceau). C’est dommage que cette puissance et cette vitesse ne soit pas généralisées, car c’est à ces moments-là que le rendu est le meilleur.

L’ensemble n’atteint hélas pas les trente-cinq minutes, et se compose de deux morceaux d’une taille raisonnable, d’un interlude, pour finir par un long morceau de plus de dix-sept minutes. Ces morceaux offrent un travail réel dans la construction musicale, rejetant toute linéarité pour des structures assez variées, agrémentées de breaks et de rebondissements réguliers, mais manquent un peu de fluidité. En revanche, un des atouts de cet album est la voix, criarde et bien Black, qui accompagne de belle façon la musique. Cette dernière n’offre aucun moment phare d’un point de vue du rendu musical, mais le travail mélodique est bel et bien présent et globalement pertinent.

Le produit ici proposé est à l’origine une cassette, qui a été rééditée par le groupe lui-même en version CD. Le résultat est très "spécial" : le CD est en réalité un CD-R pro, augmentant ainsi le risque de détérioration avec le temps ; le digipack se compose d’un carton très grossier et artisanal, sans aucun visuel intérieur, hormis le logo en gros plan sur les deux pans intérieurs. On y insère le CD qui rentre dans un simple emballage cartonné. Le packaging est donc de mauvaise qualité. Il n’est pas aidé par le rendu des dessins (c'est-à-dire la pochette et le derrière du digipack uniquement) qui sont d’une qualité de réalisation très basique. Difficile alors de se plonger dans un concept particulier, d’autant que les samples intervenant de temps à autres brouillent les pistes. Malgré tout, il se dégage de cette musique une mélancolie agréable qui sied très bien au style.

Un bon album, bien que trop court et qui n’a pu à l’heure actuelle bénéficier d’une réalisation matérielle digne de ce nom. C’est bien dommage, mais le groupe a au moins eu le bon sens de lui donner une vie physique au format CD.


par Baalberith, le 02/01/2018

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsNAGELFAR - Hünengrab im HerbstKVIST - For Kunsten Maa Vi Evig VikeLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowLUNAR AURORA - AndachtSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Dol GuldurSUMMONING - Nightshade Forests

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

VIOLET COLD - Sommermorgen (Pt. I to III)TRNA - EarthcultTRNA - Lose Yourself to Find PeaceSADNESS - LeaveMARUNATA - RéminiscenceVIOLET COLD - AnomieSALE FREUX - VindilisVIOLET COLD - Magic NightGRAVSANG - La dine taarer livet begraveURFAUST - EinsiedlerGERM - EscapeANCIENT - Svartalvheim

Autres chroniques