ETHEREAL SIN

... The Abyss Will Also Gaze Into Thee

Comme tous les webzines, Postchrist a des défauts. Mais il essaie de s'améliorer au fil du temps, et grâce à cet album des Japonais de ETHEREAL SIN, j'ai découvert une grosse faille : dans la description des skeuds, il manque l'appellation "Black metal naïf, concept infantile". Du coup, j'ai dû longtemps réfléchir avant de sélectionner la meilleure présentation de The Abyss Will Also Gaze Into Thee.

Finalement, je me suis résolu à le mettre dans le symphonique, mais du symphonique de bas étage qui ferait passer leurs compatriotes de TYRANT pour les Mozart du style. Alors je veux bien que les membres aient voulu nous replonger en 1997, l'époque de la naissance du groupe, et je ne les en blâme pas. Je pense que tous les genres devraient perdurer, et que le sympho n'est pas encore mort. Il est certes en mauvais état et agonisant, mais pas mort ! Enfin, en écoutant ETHEREAL SIN, quand même, on se demande si ce ne serait pas mieux qu'il le soit. Eh oui, il n'y a pas un morceau pour rattraper l'autre et on part de clichés en kitcheries.

Les 8 minutes du premier titre, "Autumn Dusk" ont des vocaux variés : lead black éprouvant, voix féminine limite opéra et chant clair minable et risible. Seuls les claviers ne sont pas à jeter. Non, ils ne sont pas bons, mais ils rendent nostalgiques, c'est déjà ça. Ensuite, tous les morceaux proposent la même soupe avec plus ou moins de saveur. "Lost Destination" est tout joyeux et nous rappelle l'époque où les groupes de sympho se réclamaient des fils spirituels du heavy de IRON MAIDEN et jouaient aux vampyrs. "Demon Remains" tente toujours l'incursion de chant féminin à la CRADLE, avec cette fois-ci un violon à la CHTONIC. Bon, ce n'est pas mauvais, mais là encore, c'est du raclage de fond de casserole...

Alors à moins d'être, comme moi, un collectionneur de la scène japonaise, rares seront ceux qui trouveront un intérêt à ce groupe. Mais attention, je n'ai pas dit que les compositions étaient mauvaises, juste qu'ils en font trop et tombent dans le naïf / cheap. La même chose pour leur visuel et leur posing : convenus à mort. Dernier petit mot, les deux titres bonus sont plus agressifs et carrément meilleur que le reste de l'album...  

 

par Sakrifiss, le 14/05/2009

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

ANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessPENUMBRA - EmanatePENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceGRAVEWORM - Engraved In BlackTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaMOONSORROW - V: Hävitetty

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

RIENAUS - SaatanalleCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPLAGA - Magia Gwiezdnej EntropiiPLAGA - Pożeracze SłońcCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursFREITOD - Possessed by the Horns of TerrorFALLAKR - LVCAMON - The WorshipTHROMOS - HauresBLASPHEMY - Fallen Angel of DoomSARKRISTA - The Evil IncarnateINQUISITION - Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult

Autres chroniques