ETERNUM

Veil of Ancient Darkness

Histoire de situer brièvement le groupe, ETERNUM est un side-project du prolifique Azgorh, l'Australien derrière DROWNING THE LIGHT. En réalité, il se contente ici de pousser la chansonnette et c'est Nightwolf (ex-DTL d'ailleurs) qui se charge de tout le boulot. Veil of Ancient Darkness est leur premier véritable album, après un lot de démos et de splits non dénués d'intérêt mais qui font presque pâle figure face à cette sortie que j'ose qualifier d'incontournable de cette année 2012, oui môssieur !

A l'écoute des premières notes, un nom vient très vite à l'esprit, celui de GRAVELAND. Rien que la voix est troublante de similitudes. Si ce dernier ne vous a jamais réellement convaincu alors passez votre chemin, car son ombre plane sur presque l'ensemble de l'album. Cette comparaison ne saurait toutefois résumer entièrement l'album puisqu'apparaissent d'autres facettes du groupe, faisant parfois oublier son modèle. "Tyrannos Regnare in Aeternum" attaque d'entrée de jeu et montre le combo sous son meilleur jour. Ce titre rappellera sur la fin un visage moins connu de DROWNING THE LIGHT, celui qu'on retrouvait sur le split avec SARGEIST en 2011, où un lead majestueux prend possession de l'ensemble et emmène loin. Comme quoi ces deux projets ne sont pas radicalement éloignés. 

Les habitués des compos de Rob Darken ne seront pas perdus, la batterie tape sec, les guitares sont imposantes et envoûtantes avec alternance de passages lents et contemplatifs et d'autres plus guerriers et déterminés. Certains titres réussissent très bien cela comme le lancinant "Blood Spirit" ou le magnifique "Shores of the Impaled", pièce centrale à mon sens, une maîtrise du style irréprochable et un hommage direct au GRAVELAND des années 2000. Vous l'aurez compris, le champ de bataille n'est pas loin et l'aura païenne est omniprésente, elle se trouve d'ailleurs renforcée par des nappes de claviers superbes et surtout par le râle du chanteur très proche du polonais sus-cité. Bref, seule la production diffère, et dans le bon sens, moins propre, plus rugueuse et donc plus saisissante. A quelques exceptions près ceci dit, elle n'aide pas vraiment les titres les plus bruts que sont "Dark Unholy Empire" et "The Iron Winter". Si ce premier garde de sa grandeur par de bons breaks et la présence au début d'un clavier imposant qui rappellera le meilleur d'EMPEROR aux nostalgiques, le second manque d'inspiration et le son n'aidant pas, il fait office de cinquième roue du carrosse. Dommage. 

En revanche, très bonne surprise, le groupe nous offre les plus belles interludes qu'il m'ait été donné d'entendre sur un album de ce genre. Au diable les bruitages de dame nature ou les instruments folkloriques les plus bizarroïdes, ici ETERNUM se contente de faire résonner de simples accords de guitares, sans prétention mais d'une portée incroyable et qui touche profondément. Comme un "When Iron Has Been Blended" d'OSCULUM INFAME a pu toucher en son temps. Si ce genre de titre vous hérisse le poil alors vous tomberez à genoux devant "Ghosts of Warriors in the Dead of Night", "Burial of Heroes" ou "As the Ravens Watch the Battle" qui sert d'outro. Ces interludes sont véritablement la cerise sur le gâteau en ce qui me concerne.

Pas de doute, nous avons là un grand album, dans le haut du panier de 2012. Pour ceux qui attendaient un album de GRAVELAND cette année, tournez vous vers ETERNUM vous ne serez pas déçus. Les autres aussi d'ailleurs, tout le monde devrait se jeter sur un album de cette trempe, ne serait-ce que pour le salut de son âme, rien que ça.

par Blaise, le 12/01/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

RAATE - Demo IPAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverSTERBEND - Dwelling LifelessMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessSUN OF THE BLIND - SkullreaderEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBURZUM - Det Som Engang VarENTHRONED - Prophecies of Pagan FireANCIENT - SvartalvheimPURITAS VIRGINUM - Décennie de Souffrance

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

TVANGESTE - Damnation Of RegiomontumNAGELFAR - Hünengrab im HerbstKAMPFAR - Fra UnderverdenenFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Jaktens TidFINNTROLL - NattfödFINNTROLL - Ur Jordens DjupFINNTROLL - BlodsveptNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsARCKANUM - KostogherARCKANUM - ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞENSLAVED - Ruun

Autres chroniques