ENTHRONED

Xes Haereticum

On savait que ENTHRONED était capable d'innover un tant soit peu et de se planter lamentablement, souvenons-nous du trop médiocre Amoured Bestial Hell. Par contre, j'ignorais franchement qu'ENTHRONED pouvait sortir un album si étrangement différent de leurs habitudes et de surcroît s'en tirer la tête plutôt haute !

Le contraste est assez frappant entre le précédent opus qui glorifiait un black bien brutal et sans concession, avec celui-ci, qui part dans une sorte de decrescendo musical avec un début fort violent, puis une progression s'enfonçant dans le mélodique à outrance et voire même l'atmosphérique ! Ceux qui ont apprécié les passages plus timorés d'un "album" comme Regie Sathanas, devraient se pencher sur cet album qui présente les Belges dans un jour plus évolué et calme. Les passages mi-tempo sont présents, du moins le rythme est bien diminué, et les breaks atmo, les surenchères mélodiques et d'ambiance, foisonnent ! Quelque chose de sombre et angoissant s'installe dans leur musique et tout est fait pour que l'auditeur plonge dans les entrailles du Mal. De ce côté, nous n'avions pas vu cela depuis leur chef-d'oeuvre inégalé à ce jour : Towards the Skullthrone of Satan.

Une petite déception pourtant dans le rendu des compos, qui reste correct, mais qui pourrait être bien plus intéressant. Intéressant car il existe une certaine subtilité dans cette violence (qui reste présente, il s'agit toujours d'ENTHRONED !) avec de beaux arpèges, des guitares qui présentent un véritable jeu et une véritable recherche de la mélodie, et une voix de gremlin qui vient contraster le tout. Il y a même quelques essais d'instruments à vent et de voix claire, comme sur le 8e morceau... Bref, un beau travail question instrument, avec de beaux jeux de guitares, un Alsvid toujours aussi impressionnant, et un travail sur la construction et les structures musicales tout à fait pertinent. Une violence teintée de douceur et de subtilité, voilà un beau mélange paradoxal des plus jouissifs, reste à parfaire leur manque d'efficacité et de crédibilité dans l'inspiration. Dommage, car ils avaient une bombe entre les mains !

Reste la grande question : vont-ils chercher à approfondir cette voie ou vont-ils revenir à leur style habituel ? Les deux solutions présentent leurs avantages ; peut-être serait-il carrément plus agréable pour les fans de rester sur leur ancienne voie, mais de créer un nouveau projet pour la deuxième ?
A eux de voir, en tout cas il s'agit d'un album à connaître...

par Baalberith, le 01/11/2012

D'autres albums de Black Metal recommandés

ARS MORIENDI - Du tréfonds d'un êtreENSLAVED - EldDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistM8L8TH - Nepokolebimaja VeraTAAKE - Noregs VaapenDYSTER - Le Cycle SénescentNATTFOG - Mustan Auringon RiittiKAMPFAR - Fra UnderverdenenNEKROS MANTEIA - Deus OtiosusDUX - VintrasNEHËMAH - Light Of A Dead StarNUIT NOIRE - Infantile Espieglery

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

AMYSTERY - All Hail the CultDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusTORMENTOR - Anno DominiSUPPLICIUM - Atrae PoenaeOSCULUM INFAME - Axis of BloodBLACK FUNERAL - Belial ArisenBLOOD STAINED DUSK - Black Faith InquisitionCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursBEHEXEN - By The Blessing Of SatanWATAIN - Casus LuciferiCHADENN - ChadennAMNION - Cryptic Wanderings

Autres chroniques