ENSLAVED

Vikingligr Veldi

Si BATHORY a posé à la fin des années 80 les bases du viking metal, ENSLAVED a magnifiquement repris le flambeau en ce début des années 90, même s'il n'est pas le seul (on peut citer HELHEIM par exemple). Après un Yggdrasill fort prometteur et un Hordanes Land plus que convainquant, le groupe enfonce le clou avec ce premier album, Vikingligr Veldi, à l'atmosphère incroyable et unique, malheureusement un peu trop resté dans l'ombre de ses successeurs.

Cet album a eu des difficultés à sortir sous Deathlike Silence à cause des évènements que l'on connaît tous. Initialement prévu en 1993, c'est finalement en 1994 que sortira ce premier album grâce au label Voice of Wonder, et il sera dédié logiquement à Euronymous. Pour un premier album, les compos impressionnent déjà par leur complexité et leur richesse. ENSLAVED nous offre un black viking d'une grande force, où l'on perçoit déjà les influences progressives qui vont prendre le dessus après Mardraum (la durée de 50 minutes met aussi la puce à l'oreille).

Mine de rien, le groupe arrive très tôt à un dosage idéal entre la brutalité intrinsèque du black metal et des sonorités plus aériennes et raffinées. On retrouve, comme sur Yggdrasill, cette voix écorchée et possédée de Grutle alliée à des riffs acérés (répétés plus longuement cette fois-ci), seule la batterie ainsi que le tempo général semblent plus sages. Le clavier est encore de la partie, toujours aussi lugubre et glacial, mais se fait beaucoup plus présent et plus doux qu'avant. Il vient même nous miauler dans les oreilles sur "Vetrarnótt" (dont le break est excellent au passage). La longueur des morceaux permet également de varier les structures et distiller des riffs hypnotiques ("Lifandi Liv Undir Hamri") pour une atmosphère envoûtante comme jamais. Rarement les contrées nordiques n'ont été aussi proches de nous.

ENSLAVED n'oublie cependant pas la férocité qui le caractérise, le magnifique "Midgards Eldar" en est l'exemple parfait, un titre qui met du temps à démarrer mais dont la violence qui se dégage est dévastatrice, aidée évidemment par le grand Trym Torson (futur batteur d'EMPEROR) derrière les fûts. Efficace mais peut être pas autant que le furieux "Heimdallr" déjà présent sur Yggdrasill, ici moins raw évidemment mais tout aussi traumatisant. En guise de dernier morceau, ENSLAVED nous gratifie d'un long instrumental que l'on pourrait même qualifier de "ballade" tant son rythme et l'atmosphère qu'il dégage tranche avec le reste.

Souvent mis de côté au profit de ses illustres successeurs, cet album ne démérite pourtant pas, loin de là. Peut être plus difficile d'accès par sa longueur, une production pas forcément optimale (mais ô combien satisfaisante pour l'ambiance dégagée) et la présence imposante des nappes de claviers peut en dérouter certains. L'atmosphère est en tout cas grandiose pour qui sait la saisir.

Un incontournable de la scène norvégienne, et puisque aucun ENSLAVED n'est dans les indispensables PostChrist, alors celui-ci est tout trouvé.

par Blaise, le 06/04/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ZGARD - ContemplationASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .SETH - By Fire, Power Shall Be...LUNAR AURORA - Ars MoriendiANTI - The Insignificance Of LifeFEN - The Malediction FieldsDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessTRYSKELLION - Sur Le Passage De L'AnkoùMELENCOLIAM - O Infinito Vale Da EscuridãoWOLVES IN THE THRONE ROOM - Malevolent GrainEMYN MUIL - Túrin Turambar Dagnir GlaurungaTHY LIGHT - Suici.De.pression

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

WINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdMANEGARM - Nordstjarnans TidsalderMANEGARM - Havets VargarMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaTHYRFING - Valdr GalgaHELHEIM - Av Norron AettENSLAVED - EldFALKENBACH - Ok Nefna Tysvar Ty

Autres chroniques