ENSLAVED

Frost

On est en 1994, et croyez-moi cette année en aura vu passer des classiques. Un grand cru comme on dit, c'est même un euphémisme. Si je commençais à citer ne serait-ce que les incontournables, cette chronique se transformerait en une longue liste digne d'un "black metal pour les nuls" bien lourd à lire. Je vous épargne donc le supplice et me contente de vous parler d'ENSLAVED qui est en pleine période faste lui aussi et enchaîne les pépites. Dès juin 1994, le groupe regagne les mythiques Grieghallen studios pour enregistrer son second album qui ne sortira pas sous Deathlike Silence - bizarrement - mais chez les frenchy d'Osmose Productions, quelques mois seulement après son prédécesseur.

La longue introduction mettra votre esprit à la température adéquate pour apprécier cet opus dont l'artwork et le titre ne trompent évidemment pas. Une thématique nordique amplement développée, de la superbe cover jusqu'à la pose des membres en tenue viking, tout y est, aussi cliché que sur Eld, le suivant, et ce n'est pas péjoratif quand je dis ça. ENSLAVED continue donc sur sa lancée et propose avec Frost un album peut être plus brut qu'avant mais dont l'intensité reste incroyablement saisissante.

Cet album se compose donc de morceaux plutôt atmosphériques/folkloriques ("Yggdrasil", "Isöders Dronning" ou "Gylfaginning") ainsi que d'autres très, mais alors très efficaces ("Jotunblod", "Loke", "Fenris") où les coups d'épées seront nombreux et les martèlements quasi-incessants. On ne peut d'ailleurs que saluer encore une fois le talent de Trym Torson, son jeu est tout bonnement hallucinant. La présence de percussions supplémentaires renforce le rendu déjà bien guerrier de l'ensemble tandis que le synthé et d'autres instruments moins conventionnels (une Guimbarde sur "Yggdrasil" par exemple) participent à varier et adoucir les compos, ajoutant cette touche atmo à l'album, tantôt nordique, tantôt mystique ("Svarte Vidder" l'illustre bien).
La fraicheur du l'hiver mélangée à la rudesse du grand froid en somme, typique d'ENSLAVED, ce qui a fait la renommée du groupe. On peut cependant regretter une production assez faiblarde ne rendant pas assez hommage aux riffs pourtant bien sentis, et aussi une certaine linéarité par moment en raison de la longueur de certains morceaux, pas toujours bien exploitée (je pense à "Svarte Vidder"). Mais cela n'empêche pas de se laisser transporter par les compos, terriblement percutantes au demeurant. 

Après un Vikingligr Veldi déjà remarquable, ENSLAVED s'affirme avec Frost en véritable fer de lance de la vague viking qui touche le black norvégien. Avec une personnalité encore plus marquée, des compatriotes norvégiens comme HELHEIM ou WINDIR ne tarderont pas à leur emboiter le pas, pour le meilleur évidemment. Même après toutes ces années, cet album demeure une référence du genre. A connaître bien sûr.

par Blaise, le 19/06/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

FROM THE SUNSET, FOREST AND GRIEF - ...Empty, Cold & Forgotten... BEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsANTLERS - A Gaze into the AbyssCANIS DIRUS - A Somber Wind from a Distant ShoreABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .ZURIAAKE - Afterimage Of AutumnBORKR - AmberASTRAL PATH - An Oath to the VoidLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnLUNAR AURORA - AndachtVIOLET COLD - Anomie

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

VINTERSORG - Ödemarkens SonHIMINBJORG - Where Ravens FlyMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraENSLAVED - Vikingligr VeldiORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoTHYRFING - Valdr GalgaMOONSORROW - V: HävitettyANGANTYR - UlykkeBLUT AUS NORD - Ultima ThuléeWINDRIDER - To New Lands... ANGANTYR - SvigMOONSORROW - Suden Uni

Autres chroniques