EMYN MUIL

Túrin Turambar Dagnir Glaurunga

Il y a certains de ces albums autoproduits qui méritent particulièrement d'être écoutés. Ce premier album du one-man-band italien EMYN MUIL est de ceux-là. Parmi tous les ersatz de SUMMONING à l'heure actuelle (2013), à mon humble avis (celui d'un grand fan de SUMMONING) deux seuls méritent vraiment l'attention : ce Túrin Turambar Dagnir Glaurunga et le Echoes of Battle de CALADANBROOD, tous deux d'ailleurs réalisés en 2013. Et pour cause, EMYN MUIL possède suffisamment de verve et de finition pour mener à bien son projet.

Concrètement, rien de surprenant donc dans la réalisation musicale : on retrouve la recette des Autrichiens avec ces mélodies distillées dans des titres de longueur variable, où les samples, la boîte-à-rythme et les nappes de claviers font la magie du style. Les morceaux, plutôt courts comparés à du SUMMONING, n'en restent pas moins bien construits, sans complexité mais avec un sens de la variété évident et dans un rythme général évidemment mid-tempo. On passe ainsi de morceaux vraiment plus typés SUMMONING (ex : 3e et 7e morceaux), à d'autres morceaux plus personnels (ex : 2e ou 5e morceaux). A chaque fois ou presque le niveau des compositions offre une inspiration agréable et les mélodies sont tout à fait intéressantes, sans que jamais les claviers ne se montrent envahissants. Leur rôle est au contraire assez polyvalent et ils génèrent ainsi efficacement les mélodies. Quant à la voix Black, son niveau est plus que suffisant. Bref, à part quelques petits passages à vide çà et là qui sont à regretter, rien à redire vraiment, surtout que sur un total de plus de 50 minutes de musique la chose reste secondaire.

Par contre, le gros problème réside ici dans la réalisation du CD. Certes il s'agit d'une autoproduction, mais est-ce une raison pour bâcler à ce point le rendu ? En effet, il s'agit ici d'un simple digipack sans livret, doté d'une pochette pourrait-on dire minable et d'un pagaging pitoyable (la surcouche brillante a été déposée sur l'ensemble comme si un enfant l'avait lui-même collée. Je ne lui donne pas deux ans avant que les côtés ne s'arrachent de partout !). Dommage donc qu'aucun label digne de ce nom n'ait pu sortir l'album de manière qualitative ou que Saverio Giove ne se soit pas un peu plus impliqué. Côté ambiance, par contre, le niveau est nettement meilleur : le concept épique est facilement mis en avant, sans excellence, mais avec suffisamment de pertinence.

Un bon album de Black Metal atmosphérique « like-SUMMONING » qui plaira à tous les fans du grand groupe autrichien !

PS : Northern Silence Productions a finalement sorti cet album en 2014. C'est un digipack bien fichu sur la forme, mais sans livret. Le choix a été plutôt de mettre le contenu du livret (bien mieux fait que la pochette !) sur des panneaux cartonnés du digipack lui-même.

par Baalberith, le 23/10/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

HIMINBJORG - WyrdIMMORTAL - At The Heart Of WinterSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Dol GuldurSUMMONING - Nightshade ForestsSUMMONING - StrongholdSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameSUMMONING - Oath BoundSUMMONING - Old Mornings DawnSUMMONING - With Doom We Come ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut Inferius

Autres chroniques