EMPEROR

In The Nightside Eclipse

De tous les albums jamais crées dans le Black Metal, celui-ci est peut-être le seul qui fasse autorité et l’unanimité quelle que soient l’obédience musicale et les tendances conceptuels de l’auditeur ! Il s’agit d’un monument de haine et de froideur dédié au concept originel du Black Metal : l’ambiance sombre et haineuse, la puissance de l'être lié à celle de la Nature dans une symbiose quasi cosmique...

In The Nightside Eclipse est le premier album d'EMPEROR, et peut-être aussi le premier véritable album de Black Metal réellement atmosphérique, si l'on omet quelques essais antérieurs (à commencer la Wrath of the Tyrant du même groupe). La technique instrumentale est pourtant à la hauteur : aussi bien les guitaristes que le batteur ou le bassiste. Seul le clavier est assez simple (atmo) dans sa composition, mais pas dans son adaptation à la structure. Les structures musicales restent peu riches, style oblige, mais le synthé est en parfaite symbiose avec la structure pourtant dictée par les guitares. Pour la construction musicale, ce n'est pas mauvais du tout, bien qu'un peu linéaire : il y a des passages calmes, d'autres plus bourrins, le synthé noyant le tout et accompagnant chaque transition des structures guitaristiques. Avec une intro bien dans le trip et une petite conclusion en chœurs. L'une des grandes qualités de cet album est la voix d'Ihsahn : haineuse à souhait, noyée dans une musique malsaine. Alors oui, techniquement parlant elle n'est pas extraordinaire, mais que sera In The Nightside Eclipse sans elle ? L'autre point fort est l'ambiance : une atmosphère glaciale et sombre excellente. Que de pureté, que d'angoisses et de haine ! Fermez les yeux et marchez sur la neige de Norvège, la nuit, en pleine forêt… Quelle émotion ! Côté visuel, une très belle pochette, c'est vrai, mais j'aurais attendu quelques photos et un visuel un peu plus travaillé dans une version enneigé et nocturne. Enfin, et c'est essentiel, les compositions sont bien inspirées. Chacun y va de son petit grain de sel pour l'identité du meilleur morceaux ; beaucoup nommeraient "Inno A Satana" avec son refrain magnifique en quasi-hymne, et je ne pourrais les en blâmer. En tout cas une chose est sûr : de la musique au rendu des compositions, en passant par l'ambiance, tout est majestueusement maîtrisé ici !

Vous ne savez pas encore ce qu'est LE Black Metal, alors ressentez cet album et vous ne serez plus le même. Composé dans leurs 17 ou 18 années, cet album représente à lui seul l'une des meilleurs définitions de ce que peut-être cette musique. Le seul reproche que l'on pourrait leur faire, c'est que c'est…trop court !

par Baalberith, le 20/05/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgONIRISM - The Well of StarsLOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DepartureSADNESS - LeaveULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURE WRATH - Ascetic EventideASTRAL PATH - An Oath to the VoidSOLBRUD - VemodSOLBRUD - Jaertegn

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedMGLA - With Hearts Toward NoneOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftCATAMENIA - Winternight TragediesTHUS DEFILED - Wings Of The NightstormVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterULG - WindarkWHITE DEATH - White DeathULVEGR - Where the Icecold Blood StormsDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeTOBC - What It's like to Be Undead

Autres chroniques