EKOVE EFRITS

Suicidal Rebirth

 Premier album du groupe iranien, Suicidal Rebirth annonce d'emblée la couleur : un Black Metal atmosphérique et bien trempé en ambiances, avec des effets variés et des emprunts multiples à la musique extra-bm (surtout électronique) de manière générale. Comme sur le 3e album, chroniqué aussi dans ces pages, celui-ci reste cependant toujours dans un registre assez classique, loin sur ce point du deuxième album bien plus avant-gardiste.

En effet, entre les nappes de claviers, les mélodies très présentes et parfois bien inspirées (peut-être globalement plus que sur le 3e album) et les passages qui flirtent tantôt avec le metal classique, tantôt avec la musique planante ou lancinante (ex : le 1er ou le 7e morceaux), l'homme-orchestre d'EKOVE EFRITS construit efficacement son album sur près d'une heure, sans jamais sombrer dans l'ambiant ou l'« anti-musique ». Les breaks sont présents mais jamais très marquants, offrant une certaine fluidité que viennent renforcer les mélodies, les ajouts d'instruments à cordes et les claviers, tout entiers voués à l'atmosphère, dans des morceaux oscillant entre moins d'une minute et demie et plus de 13 minutes. L'atmosphère est donc forte, et répétons-le, au cœur de l'album, mais pas forcément très ancrée dans un concept moteur, c'est d'ailleurs un peu dommage. C'est le même constat que l'on peut faire sur le 3e album : on sent bien que quelque chose se dégage mais on a du mal à mettre un nom et une image à ce sentiment. Ni les paroles, ni le visuel (d'une qualité tout à fait honorable, mais manquant d'homogénéité et de densité), ne viennent vraiment élucider le mystère que le groupe a généré peut-être à dessein. C'est donc une atmosphère générale assez suave, parfois sensuelle, qui baigne l'auditeur dans un monde ma foi très personnel. Peut-être le reflet de son propre rêve.

Voilà un album subtil, aéré, et tout en ambiances, qui plaira sans nul doute à ceux qui aiment le style. Il n'a pas grand-chose à envier aux plus grands à part un peu de tonus et d'efficacité et saura vous plonger dans une torpeur proche de celles que peuvent générer certains albums de musique planante ou atmosphérique connus.

par Baalberith, le 27/10/2011

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgLOTH - ApocrypheSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnPLANETSHINE - Way to NowhereSALE FREUX - VindilisRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceAN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN - The Long GoodbyeMACABRE OMEN - The Ancient Returns

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

LURKER OF CHALICE - Lurker Of ChaliceLEVIATHAN (USA) - The Tenth Sublevel Of SuicideWÜRM - Demo '04ONDSKAPT - Draco Sit Mihi DuxABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceLES CHANTS DE NIHIL - ArmorCLANDESTINE BLAZE - Harmony of StruggleLUDICRA - The TenantTHE SKADEN - You Will Hope I Had DiedANTAEUS - Cut Your Flesh And Worship SatanANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The Evangelikum

Autres chroniques