ECHOES OF THE MOON

Entropy

ECHOES OF THE MOON, c’est l’histoire d’un jeune gars de l’Indiana (Brock) qui s’est lancé dans l’aventure en 2014 avec un premier album, puis un second l’année suivante, avant d’être labellisé avec son 3è album en 2016. Résultat, Entropy a eu la chance d’être réédité par Avantgarde cette même année. C’est donc 72 minutes de musique qui nous attend en format pro…

Musicalement, ECHOES OF THE MOON a tout d’un groupe de Black atmosphérique baigné d'influences éparses Rock. Les morceaux sont assez longs (jamais inférieurs à 5 minutes, souvent supérieurs à 9 minutes), au sein desquels les riffs se distillent le long d’une colonne vertébrale musicale marquée. Les claviers enveloppent une rythmique dominante, jouant avec une voix bien Black et un ensemble mid-tempo. Jusque-là, nous sommes donc en terrain conquis et les choses ne varient pas beaucoup jusqu’au 3e morceau. Ensuite, Brock exploite d’autres filons, comme le shoegaze, l’ambiant, les influences Rock (bis), que le sieur fait varier peu ou prou au sein des morceaux (de plus en plus au fil de l’album). L’ensemble, finalement assez varié, est plutôt bien ficelé, il faut être honnête : la construction et le travail musicaux sont corrects et on sent parfaitement la maîtrise, ainsi qu’une certaine maturité, de l’homme-orchestre. Malheureusement, ce n’est pas le cas du rendu : l’inspiration n’est pas complètement absente, mais il n’y a pas de "moments" mélodiques. Le risque, au final, est de perdre les auditeurs les moins intéressés dans une musique globalement lassante et pas assez énergique.

Ne cherchons pas loin la qualité visuelle : le produit est un digipack en triptyque cartonné, offrant sur chaque page une photo surexposé en jaune. L’ambiance est intéressante, bien que ces paysages très plats ne m’enchantent guère. Ils ont l’avantage, il est vrai, de bien coller à la musique. Celle-ci exploite en effet une ambiance à la fois mélancolique et proche de la Nature, assez éthérée, plutôt bien fichue de ce côté.

Un album qui a du talent formel et de la volonté, mais à qui il manque un rendu mélodique pour donner quelque chose de vraiment intéressant, dommage !

par Baalberith, le 17/03/2017

D'autres albums de Black Rock Metal recommandés

MARUNATA - RéminiscenceFALAISE - My Endless ImmensityDEADWOOD - Picturing a Sense of LossIN LUNA - Forgotten LivesTRNA - EarthcultTRNA - Lose Yourself to Find PeaceSVARTI LOGHIN - Drifting Through the VoidDEAFHEAVEN - New BermudaLIFELOVER - PulverLANTLOS - Lantlôs

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

LOTH - ApocrypheSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysAN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN - The Long GoodbyeSENTIMEN BELTZA  - PagopeanULVEGR - ArctogaiaAHAMKARA - The Embers of the StarsENISUM - Arpitanian LandsENISUM - Samoht Nara

Autres chroniques