DRUDKH

Forgotten Legends

Il y a des groupes qui commencent leur carrière par ce qu'ils ont de mieux à nous offrir et c'est le cas de DRUDKH avec ce superbe Forgotten Legends sorti en 2003. Fait notable, le groupe n'a sorti aucune démo avant. Leur carrière est du coup à ce jour (2012) presque « pure ». Finalement, c'est assez logique lorsque l'on sait que le groupe se compose de membres de HATE FOREST et ASTROFAES (influences que l'on peut reconnaitre d'ailleurs dans cet album), donc de musiciens qui n'en sont pas à leur premier galop d'essai au moment de la création de DRUDKH en 2003.

Si DRUDKH fait du Black Metal atmosphérique, ce premier album n'est pourtant pas aussi atmosphérique que ne le sera le suivant (Autumn Aurora) : les guitares possèdent bien le premier rôle, offrant des riffs cycliques et au sein de morceaux plutôt longs (16 minutes pour le 1er, près de 12 pour le 3e). Les structures, étalées comme elles le sont généralement dans le Black Metal naturaliste dont cet opus n'est finalement pas si loin, aboutissent là où elles voulaient arriver : amener l'auditeur dans une torpeur automnale. Du coup, l'aspect atmosphérique de leur musique ne nécessite pas forcément de claviers. Ceux-ci sont distillés légèrement, comme il le faut, mais laissent le boulot de l'ambiance aux guitares. C'est une particularité de DRUDKH que l'on retrouve aussi sur HATE FOREST, et ma foi lorsque c'est aussi bien maîtrisé, il n'y a pas grand-chose à redire. La cerise sur le gâteau, c'est que la qualité des compositions est là, plus que là ! Bien que le 3e morceau me semble vraiment le plus merveilleux, entraînant et prenant à la fois (le meilleur morceau de DRUDKH !), le premier n'est pas loin derrière et le deuxième n'est pas à la traîne. Le 4e et dernier morceau n'est en fait qu'une simple conclusion instrumentale. Que du bonheur !

J'ai sous les yeux la réédition de Season of Mist qui, lorsqu'il s'est aperçu que le groupe avait une notoriété certaine, s'est empressé (peut-on leur en vouloir ?) de rééditer l'ensemble de la discographie et, au passage, de les signer. Le visuel que j'ai devant moi n'est pas extraordinaire, mais agréable. La pochette, un peu surexposée, ne suit malheureusement pas trop l'intérieur du livret, bien plus terne, et ne suivant pas assez conceptuellement les normes imposées par la pochette. Malgré tout, l'ambiance de la Nature est bien rendue dans cette musique si prenante, donc le principal est bien là !

Le meilleur album de DRUDKH, tout simplement ! Bien dommage qu'il n'atteigne pas les 40 minutes, il aurait pu bénéficier d'un demi-point en plus...

par Baalberith, le 05/07/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritDISMAL EUPHONY - Autumn Leaves: The Rebellion of TidesAGALLOCH - The MantleTHY SERPENT - Forests Of WitcheryTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsTHE CALL - The CallPAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverCEREMONIAL EMBRACE - OblivionEVOHE - Tellus MaterCATAMENIA - Location : Cold

Autres chroniques