DRUDKH

Autumn Aurora

DRUDKH est un de ces groupes qui a su gagner en notoriété rapidement. On peut considérer qu'ils se sont faits un nom dès cet album, qui n'est pourtant que le 2e d'une longue lignée. Inutile ici d'analyser les raison qui expliquent ce succès, elles sont à la fois complexes et variées, mais force est de constater qu'ils ont su donner à leur musique à la fois un charme slave prononcé, une ambiance très crédible et un style posé qui sied au tout. Ce 2e album est d'ailleurs l'un des plus atmosphériques de leur carrière à la date où j'écris ces lignes (2012), celui où les claviers s'expriment avec le plus de force.

Le style s'est en effet davantage porté ici sur les structures éthérées et enivrantes que sur le travail des guitares. Pour autant, et c'est d'ailleurs une marque de fabrique du groupe et de son style atmosphérique, le jeu des guitares restent primordial et c'est bien lui qui mène la danse, mais il nage davantage dans des nappes de claviers ma foi tout à fait convaincantes. Les structures sont du coup étirées et cycliques, n'interdisant nullement aux guitares de nous offrir presque à chaque morceaux une série de riffs inspirés et décisifs musicalement. Ils se mettent en avant sans démonstration exagérée, mais au contraire pour appuyer les structures musicales. La voix, même si elle n'est pas des plus belles, correspond au style et (comme souvent chez DRUDKH) n'est ni essentielle dans leur musique, ni très présente. Bref, ne soyons pas trop sévères, c'est de la bonne musique que nous avons là, sans conteste ! Un petit bémol peut-être pour le dernier morceau un peu longuet quand même...

Un atout indéniable est le visuel : ce n'est pas toujours, surtout chez DRUDKH, que l'on peut en parler avec de si bons termes. Mais là, il faut reconnaître (du moins dans la version rééditée de Season Of Mist) que le concept de Nature est bien portée par un ensemble simple mais efficace : des photos de Nature automnale bien retouchée qui s'associent dans une certaine homogénéité pour offrir un bon rendu. Comme l'ambiance est elle aussi de qualité et prenante, peut-être ce que l'on fait de mieux dans leur discographie (encore une fois, au moment où je rédige cette chronique), on ne peut que s'en féliciter et plonger tout droit dans leur univers.

Un bien bon album de Black Metal typé et immersif, qui pêche peut-être par un tout petit manque d'inspiration et une durée trop courte (40 minutes).

par Baalberith, le 20/09/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

FEN - The Malediction FieldsYE OLDE RELIC - The SeasonsWOLVES IN THE THRONE ROOM - Malevolent GrainFOREST OF FOG - NebelhymnenFIRN - Edge of Another WorldENNOVEN - RedemptionLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsWINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphWINTERFYLLETH - The Dark HereafterMOONSORROW - Jumalten aikaTHE CALL - The Call

Autres chroniques