DRUADAN FOREST

The Loremasters Time

Parce que la Finlande, ce n’est pas que du Black Metal orthodoxe, aujourd'hui nous vous présentons DRUADAN FOREST, le projet parallèle de Ville Pallonen qui a notamment joué dans des groupes comme AZAGHAL ou HIN ONDE, mais aussi dans HELLKULT et KALMANKANTAJA. Autant dire, que le sieur n’en est pas à son premier essai. Ici, il officie seuldepuis la fin des années 1990, à l’époque où il a sorti quelques démos avec le groupe, avant de l’abandonner presqu’aussitôt. En 2016, il a décidé de ressusciter DRUADAN FOREST, enchaînant pour l’occasion, la même année, cet album et un EP.

Ici, le mot d’ordre est : claviers ! Sans être parfaitement symphonique, mais lorgnant beaucoup dessus, comme le prouve par exemple l’introduction de l’album, le finlandais offre ici un Black Metal atmosphérique qui exploite un style aujourd'hui bien rodé, celui du Black "summoningien". Il est facile de s’y référer, mais il est impossible de ne pas relier cet album à SUMMONING ou plus encore, aux Italiens d'EMYN MUILDRUADAN FOREST est en effet moins puissant et entraînant que le groupe autrichien, mais se rapproche davantage des italiens, en un peu moins élaboré. Certains passages rappellent quant à eux davantage un groupe comme OATH OF CIRION. Le groupe exploite indéniablement les lignes directrices d’un Black Metal atmosphérique où la linéarité d’ambiance est au cœur des structures musicales, mais pas forcément sur des morceaux complets. Le rythme y est bien sûr assez lent, les morceaux assez longs (mais pas trop), et les fluctuations structurelles réduites à leur plus simple appareil, ou presque.

Face à une telle musique, le pari est risqué : celui d’arriver à pondre plus de quarante-cinq minutes sans lasser l’auditeur lambda. Pas sûr que celui-ci s’y retrouve pleinement, la musique manque quand même de relief et d’intérêt, mais les habituels du style y trouveront leur compte. Les morceaux recèlent en effet quelques mélodies agréables (ex : troisième morceau) à côté de certaines lourdeurs, et s’appuie pleinement sur des atmosphères crédibles.

Le visuel n’a rien de bien folichon : un simple livret de quatre pages avec un paysage unique en guise d’intérieur et un dessous de CD qui reprend partiellement une pochette certes bien fichu, mais très simple elle aussi. En revanche, l’ambiance épique, médiévale fantastique même, est bien rendue et on y croit sans trop de problème.

Un album intéressant pour les fans du style, qui manque de relief et d’inspiration, mais qui développe une bonne ambiance : c'est déjà ça de pris.


par Baalberith, le 01/02/2018

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars Moriendi

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

BLACK MESSIAH - First War of the WorldBLACK MESSIAH - The Final JourneyBLACK MESSIAH - HeimwehTRYSKELLION - Sur Le Passage De L'AnkoùESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...EMYN MUIL - Túrin Turambar Dagnir GlaurungaASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusRAATE - Demo IBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleBLACK MESSIAH - Oath Of A WarriorMIRZADEH - The Creatures Of Loviatar

Autres chroniques