DRAUTRAN

Throne of the Depths

Venus de nulle part, les Allemands de DRAUTRAN ont fait pas mal de bruit en 2007 à la sortie de leur premier album. Pourquoi ? Car cette œuvre est censée offrir un certain nombre de qualités, basées sur une musique plutôt travaillée et personnelle, et tout à fait crédible d'un point de vue du concept. Bref, tout devrait être présent pour satisfaire les plus exigeants !

Voyons ce qu'il en est...

Une première chose à avouer : l'ensemble est plutôt bien fichu, c'est vrai : la belle complexité d'une musique bien symphonique, avec des guitares assez élaborées et des structures travaillées, offre un ensemble complexe qu'il convient de bien écouter pour en déceler toutes les qualités. Les breaks sont pertinents, le rythme change en offrant de belles pointes de vitesse et des redoux agréables, parfois agrémentés de guitare sèche (le morceau 5, accompagné d'une belle voix féminine, est à cet égard marquant), mais presque toujours l'intensité musicale est présente. C'est au final un effort important que doit fournir l'auditeur pour comprendre pleinement l'album, un peu comme un Anthems d'EMPEROR ou un ANOREXIA NERVOSA, toutes proportions gardées.

Reste les compos, tout à fait intéressantes, mais pas vraiment transcendantes : il manque des passages mélodiques bien ficelés et efficaces (à part sur le 7e morceau), c'est dommage. De même la voix est assez mal maîtrisée, sauf les passages en voix claire et cela peut gêner plus d'une personne. cela vient du fait qu'il s'agit ici clairement d'un cri (donc non contrôlé, modulé, même s'il n'est pas très poussé au contraire de certains comme NYKTALGIA ou SILENCER) et non d'un chant black. Quant au concept, à la fois sombre et nordique, je suis moyennement convaincu je dois l'avouer. C'est vrai que le très beau visuel aide à se plonger dans la partie sombre de la culture nordique et que certains passages sont prenants, mais la musique n'est pas forcément très crédible dans l'ensemble à ce niveau.

Bref, un album à connaître, pour plus d'une raison, mais qui reste perfectible dans son rendu. Il reste à espérer que le prochain sera plus inspiré sans perdre de son potentiel musical...

par Baalberith, le 08/03/2010

D'autres albums de Black Metal complexe recommandés

HÄMYS - AlkemiaPETRYCHOR - Effigies and EpitaphsC.Y.T - Configuration of a Yearned TwilightSHINING - VII: Född FörlorareLUDICRA - The TenantWOE - Quietly, UndramaticallySIGH - Scenes from HellDEATHSPELL OMEGA / S.V.E.S.T. - SplitGAUNTLET'S SWORD - TheosophyFANISK - NoontideDEATHSPELL OMEGA - KénôseLIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of Death

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

TAAKE - ...DoedskvadBEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsCATAPLEXY - ...Lunar Eclipse, Chaos To The Ruin...DARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDIAPSIQUIR - A.N.T.I.RIENAUS - AamutähdelleMESARTHIM - AbsenceMONARQUE - Ad NauseamDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieGRAUPEL - Am Pranger...MOURNING FOREST / SAD - And Nothing Shalt RemainEMPEROR - Anthems To The Welkin At Dusk

Autres chroniques