DOLENTIA

Sob a Égide das Sombras

DOLENTIA sillonne l'underground portugais depuis maintenant 2004, mais c'est seulement en 2012 que le groupe se décide à sortir son premier album, le si bien nommé "Sous l'égide des ombres". On peut noter à leur actif des splits avec des formations comme OSTOTS ou CRIPTA OCULTA, mais rien qui n'ai fait réellement parler d'eux jusqu'à maintenant. Co-sorti par Nykta et Discipline, Sob a Égide das Sombras  va ironiquement les faire sortir un peu de l'ombre.

Si ce groupe mérite l'attention, c'est que son black, tout en gardant une base old school, se révèle en fait très mélodique. Et si l'ensemble n'est pas particulièrement puissant ou intense, les riffs n'en demeurent pas moins incisifs et poignants et apportent eux une réelle intensité. DOLENTIA nous propose donc ici un black intègre, sombre, avec des riffs bien sentis et une voix criarde à faire pâlir un mort. La production est aussi particulière, un peu faiblarde mais clean, elle participe à l'ambiance générale de l'album. A l'image de la pochette, le son semble sortir tout droit d'une crypte ou d'un caveau. Pas de doute, le cimetière n'est pas loin, et les morts sont à l'honneur. Dans les grands moments, je note un break jouissif sur "Entre as Arcadas" (certainement un des meilleurs titres de l'album) et des riffs excellents sur "O Reerguer de Medos Antigos". Deux gros titres de l'album, même si le reste est de bonne facture également.

Il y a malgré tout quelques imperfections, notamment au niveau des changements de rythmes ("Manto dos Mortos"), pas toujours opportuns, et quelques longueurs ("O Raiar dos Tempos"). La dernière piste tranche aussi avec le reste puisqu'elle comporte une intro "bruits de vagues" et des passages en arpèges. Etrange. Quand les hurlements et les instruments reprennent, on avait presque oublié ce qu'on écoutait. Pas du meilleur effet donc, dommage de finir sur cette impression tant le reste de l'album est au niveau.

Bref, une sortie qui place le groupe en bonne place des formations à suivre de la péninsule ibérique, et elles ne sont pas si nombreuses.

par Blaise, le 12/12/2012

D'autres albums de Black Metal recommandés

ARS MORIENDI - Du tréfonds d'un êtreENSLAVED - EldDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistM8L8TH - Nepokolebimaja VeraTAAKE - Noregs VaapenDYSTER - Le Cycle SénescentNATTFOG - Mustan Auringon RiittiKAMPFAR - Fra UnderverdenenNEKROS MANTEIA - Deus OtiosusDUX - VintrasNEHËMAH - Light Of A Dead StarNUIT NOIRE - Infantile Espieglery

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidTAAKE - ...DoedskvadMARDUK - WarschauIMMORTAL - Sons of Northern DarknessKHOLD - Mörke Gravers KammerLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowCATAMENIA - Winternight TragediesDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignENTHRONED - Prophecies of Pagan Fire

Autres chroniques