DODSFERD / MORTOVATIS

Until Your World Go Down

DODSFERD ! Aaaaah, DODSFERD... C’est tout de même l’un des groupes nés récemment qui m’a le plus surpris et qui revient souvent dans ma platine. J’avoue que le premier album, Desecrating the Spirit of Life, ne m’avait pas laissé entrevoir le potentiel du groupe, qui explosa dès sa deuxième offrande... pour être plus décevant sur la dernière sortie en date : Suicide and the Rest of Your Kind Will Follow. Ses deux titres dépressifs étaient trop longs sans avoir une qualité assez légitime. C’était moins puissant et inspiré que jusqu’à lors. J’attendais donc la prochaine sortie avec appréhension. Et alors que le label annonçait un album, c’est un split qui nous arrive.

 Pourquoi un split ? C’est un format que le groupe avait déjà proposé en 2007 en partageant l’affiche avec GANZMORD. A l’époque, cela avait été un choix de leur label commun, blackmetal.com. Cette fois-ci, la situation est différente : c’est voulu par DODSFERD pour la simple raison que l’autre « groupe », MORTOVATIS, est un projet imaginé sur un coup de tête entre deux prises dans un studio. Et la mauvaise surprise, c’est que ça n’a rien de BM. C’est un mélange d’ambient et de musique expérimentale convenue qui casse les couilles très rapidement et pendant plus de 20mn. C’est une très mauvaise idée de nous montrer cette facette inutile de l’homme que nous respections tant, vénérions presque. Ce n’est pas qu’une erreur de style, c’est vraiment une faute de goût, parce que l’unique titre est extrèmement redondant. Le nombre d’écoutes n’y fait rien, au contraire... Une horreur
 Il faut donc se concentrer sur la partie DODSFERD, et celle-ci aussi laisse un léger goût amer. Il n’y a que trois titres. Un live de «You Called It Resurrection; I Call It Fairytale For Human Parasites, Your Kind » (de l’excellent troisième album) qui a le défaut d’être un live, soit un exercice qui dénature toujours le morceau et qui ne me convient jamais sur galette. Nous avons aussi un morceau venu de la période sale et réussie du groupe, avec des influences punk qui restent à leur place et sont juste un ingrédient dans la recette black. Un bon morceau assurément. Et enfin, un titre plus dépressif, mais court avec moins de 4mn. Il ne laisse pas l’ennui s’installer et montre que DODSFERD a toujours ds qualités.

 Deux titres seulement de valables, c’est bien peu et ça ne fait pas passer la pilule MORTOVATIS. C’est bien bas de se servir de la popularité du groupe principal pour nous servir une monstruosité telle. Vite un album !

par Sakrifiss, le 30/07/2010

D'autres albums de Black Metal recommandés

ENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanENSLAVED - EldKAMPFAR - Fra UnderverdenenNATTFOG - Mustan Auringon RiittiM8L8TH - Nepokolebimaja VeraDYSTER - Le Cycle SénescentNEKROS MANTEIA - Deus OtiosusARS MORIENDI - Du tréfonds d'un êtreTAAKE - Noregs VaapenMURMUÜRE - MurmuüreNUIT NOIRE - Fantomatic PlenitudeDIAPSIQUIR - A.N.T.I.

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

PENUMBRA - EmanateNAGELFAR - SrontgorrthCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornOLD MAN'S CHILD - Revelation 666 - The Curse Of DamnationDIMMU BORGIR - Enthrone Darkness TriumphantDIMMU BORGIR - Spiritual Black DimensionsDIMMU BORGIR - Puritanical Euphoric MisanthropiaALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityKHORS - ColdGERM - WishGERM - Loss

Autres chroniques