DEATHSPELL OMEGA

Paracletus

Alors... Que nous a réservé DEATHSPELL OMEGA pour son premier album depuis 3 ans ? Lui qui a souvent évolué, pouvait-il revenir à ses origines et à un trve black décapant ? Non ! Avec les membres actuels c’était impossible, et personne n'en rêve plus de toute façon. Mais on pouvait espérer un petit retour en arrière vu que le split avec SVEST avait été plus digeste et surtout plus accessible que le dernier album, Fas – Ite, Maledicti, in Ignem Aeternum.

Ce dernier était peut-être très riche, très travaillé et très intelligent, il s’adressait principalement à la tête, et en oubliait de parler au coeur. Si c’est ce que les aficionados avaient apprécié, ce n’était pas mon cas, et je rongeais donc mon frein en réécoutant les vieux albums et Si Monumentum Requires, Circumspice en tête. Il était plus accessible, et contenait des pépites inlassables comme Carnal Malefactor. Il est aussi resté symbolique d’une époque et devenu un modèle pour beaucoup de jeunes formations.

Eh bien le voeu a été exaucé ! Sur cet album de 43 minutes, on trouve 10 titres. Ils ne dépassent pas les 7 minutes, et ont une durée qui se rapproche plus de SMRC que des 10 minutes par plage de Fas. Cependant, l’ensemble a été composé de façon à bien s’imbriquer, et on a l’impression de trouver un seul long titre divisé en 10 parties. Le seul problème, c’est qu’il y a un mauvais raccord entre chacune d’elles et que le son saute. Dommage quand on connaît le professionnalisme du groupe. En tout cas, ça permet de remarquer qu’on est passé à la piste suivante parce que DEATHSPELL OMEGA ne fait pas des titres bateau du style « Couplet-refrain » et revient rarement en arrière. Là encore, il y a une évolution constante, mais elle est assez aisée à suivre vu que l’album est un bon mix entre la rudesse de FAS et les parties plus entrainantes qui parsemaient SMRC.

Les dissonances sont par contre encore nombreuses et dominantes. Trop parfois. J’ai donc du mal avec Malconfort mais sur le reste, ça passe. Les passages qui calment le jeu et ceux où la mélodie l’emporte sont excellents et je retrouve le groupe tel que je l’aime ! Les riffs de Wings of Predation, Phosphene et la superbe outro Apokatastasis Pantôn viennent toucher au coeur ! Enfin !

Certains étaient parvenus à percer les mystères de FAS, mais beaucoup, comme moi, y étaient restés hermétiques à cause du concept jusqu’au-boutiste intellectuel. Avec le retour de la simplicité, le côté pédant s’est estompé, et même les plus allergiques à FAS peuvent écouter ces 43 minutes d’une traite. C’est d’ailleurs la première fois depuis SMRC que je ne regarde pas ma montre !
Les paroles sont toujours centrées sur la religion, mais avec comme nouveauté plusieurs parties interprétées en français. Cependant, aucune certitude sur la personne qui les crache puisque comme d’habitude le groupe ne présente pas le line-up dans le livret. Si on sait que les vocaux principaux sont assurés par Mikko de CLANDESTINE BLAZE, la voix française a de grandes similitudes avec celle de Vladimir Cochet (UNHOLY MATRIMONY, MIRRORTHRONE...), et finalement ce ne serait pas étonnant car en y pensant bien, il y a beaucoup de ressemblances dans la complexité de leur BM...

Sans devenir indispensable comme SMRC, cet album a de très bons côtés, un peu trop épars, et il renoue avec une efficacité plus directe. Ceux qui avaient lâché le groupe devraient tenter leur chance.


par Sakrifiss, le 17/02/2011

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

DEATHSPELL OMEGA - Si Monumentum Requires CircumspiceFUNERAL MIST - SalvationWATAIN - Casus LuciferiMAYHEM - De Mysteriis Dom SathanasLUTOMYSL - De ProfundisPANPHAGE - JordELITE - We Own the MountainsARCKANUM - KostogherPANPHAGE - DrengskaprSHINING - I - Within Deep Dark ChambersTAAKE - Nattestid Ser Porten VidCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of Faith

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

AMYSTERY - All Hail the CultDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusTORMENTOR - Anno DominiSUPPLICIUM - Atrae PoenaeOSCULUM INFAME - Axis of BloodBLACK FUNERAL - Belial ArisenBLOOD STAINED DUSK - Black Faith InquisitionCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursBEHEXEN - By The Blessing Of SatanWATAIN - Casus LuciferiCHADENN - ChadennAMNION - Cryptic Wanderings

Autres chroniques