DEAFHEAVEN

Sunbather

Ayant sorti un premier album en 2011 qui n'était pas passé inaperçu en raison de l'intelligence de sa symbiose musicale entre Black Metal, influences Rock et une puissance vocale excellente, le duo californien de DEAFHEAVEN revient en cette année 2013 avec un deuxième album un peu plus mature, mais qui a su resté dans le voie tracée depuis lors. A ceci près que cette fois-ci, nous avons le droit à une heure de musique et plus à 38 et quelques malheureuses minutes...et que le niveau a vraiment augmenté !

Alors qu'est-ce que Sunbather ? A première écoute, on reconnaît le Black Metal shoegaze et quelques noms viennent en tête aux connaisseurs, à commencer par des groupes moins connus comme CHROME WAVES et SO HIDEOUS, MY LOVE..., doublé d'un rapprochement avec d'autres formations telles que WOE pour la voix. Mais le groupe s'est cette fois-ci plus impliqué dans le Black Metal atmosphérique que sur Roads to Judah, et ce ne sera pas pour déplaire à certains (beaucoup ?). Si rien n'est laissé de côté, le jeu des atmosphères est cette fois plus que jamais présent, au point de lorgner sur quelques noms plus connus comme TOTALSELFHATRED et AN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN. Je trouve cet album finalement très proche de ce dernier groupe, avec une construction musicale bien plus intéressante et un jeu de batterie plus varié. Bref, les références ne manquent pas pour appréhender ce nouvel album, car le groupe puise des éléments évidents au sein de plusieurs mouvements musicaux. Le style est mid-tempo ou au contraire bien plus bourrin, c'est selon les morceaux voire les passages au sein de ceux-ci. En accord avec le style, on pourrait penser que la construction est assez simple en apparence, mais ce n'est absolument pas le cas, avec ses breaks et ses nombreux rebondissements. Elle est de plus très bien maîtrisée. On a le droit à un peu de guitare sèche par endroits, qui ajoutent une petite touche de subtilité très bienvenue. C'est une musique contrastée mais irrémédiablement efficace, qui ouvre le champ à une puissance réelle ; cette dernière est d'ailleurs particulièrement visible dans les passages rapides. Bref, tout est parfait s'il ne manquait pas à tout cela encore plus de riffs et de mélodies accrocheurs. Loin d'être dépourvu d'inspiration en effet, ce Sunbather pourrait lasser à certains moments ceux qui ne sont pas particulièrement fans du genre, mais raviront sans aucun doute tous les autres. C'est en effet très prenant !

Mais là où le bât blesse, et sérieusement, c'est lorsque l'on s'arrête sur le visuel du produit proposé. C'est simple, dans ma longue carrière de chroniqueur, c'est la première fois que je mets un 0 pointé ! Et pour cause, tout est vraiment désespérément inadmissible. La pochette d'abord, qui rappelle les « sombres heures » du Rock progressif des années 1960-70. Le reste ensuite : un simple tryptique digipack cartonné où chaque page est...jaune ! Mais attention, il existe un livret que j'ai failli louper ! Oui, en fouillant bien vous découvrirez un dépliant deux pages qui se cache dans un des pans du dépliant, avec le filigrane d'un ado derrière une pluie de confettis, le tout baignant dans un beau rose. Bref, on a beau savoir que c'est voulu, c'est difficile de faire pire ! Provocation assumée ? Décalage thématique (vu le look des membres c'est tout à fait possible) ? Hommage étrange ? Pari perdu ? Résultats de l'abus de drogues ou d'une soirée trop arrosée ? Aucune idée sur le facteur causal, mais ce qui est sûr, c'est que le résultat est proprement affligeant. Il va falloir donc que l'auditeur fasse abstraction du contenant pour se concentrer sur la musique et l'ambiance. Cette dernière est en effet de qualité : à la fois sombre et introspective, elle emporte facilement l'auditeur grâce à la voix et le style musical dans un univers toujours très prenant.

Un excellent album, bien meilleur que le précédent car plus personnel et bien plus intéressant. Il reste le meilleur exemple du style à l'heure actuelle !

par Baalberith, le 04/09/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgLOTH - ApocrypheSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnPLANETSHINE - Way to NowhereSALE FREUX - VindilisRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceAN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN - The Long GoodbyeMACABRE OMEN - The Ancient Returns

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

KVIST - For Kunsten Maa Vi Evig VikeANCIENT - SvartalvheimEPHELES - Je Suis AutrefoisPESTE NOIRE - La Chaise-DyableFEAR OF ETERNITY - Toward the CastleWOODS OF INFINITY - HamptjärnCELESTIA - Frigidiis Apotheosia: Abstinencia GenesiisWOLFSHADE - TroubleNOCTURNAL DEPRESSION - Four Seasons to a DepressionDODSFERD - Cursing Your Will to LiveBLODSRIT - HelvetshymnerPENSEES NOCTURNES - Grotesque

Autres chroniques