DARZAMAT

Semidevilish

Après un petit break dans le monde du Black Metal avec un précédent album officiant dans un Metal atmosphérique assez niais, à part un très bon morceau (« Soporific »), DARZAMAT revient à ses premières amours. La première chose que l'’on pourrait dire c'’est que le groupe aurait mieux fait d'’arrêter là les dégâts… : ceux qui espéraient une Renaissance risquent d'’être très fortement déçus !

En fait, cette « œoeuvre » n’'est pas beaucoup plus qu’'une sorte de mascarade où la nullité du fond et de la musicalité est maladroitement cachée par une sorte de travail musical complètement stérile : certes il y a du travail au niveau des structures et de la technique, mais c'’est complètement non maîtrisé ! On sent bien que le groupe a gardé quelques filons de ses anciens albums, sur lesquels il essaie pitoyablement de coller quelques riffs (nombreux) Death et parfois Heavy (sur les soli notamment) et des voix claires féminine et masculine complètement inappropriées et pompeuses.
L'’inspiration est totalement absente donc et même leur côté gothique est difficilement appréciable, heureusement qu’'il y a la pochette (tiens je ne l'’aurais pas vue sur un PENUMBRA celle-là ?). Rajoutons à tout cela une voix plutôt Death bien présente et on aura fait le tour de ce qu'’il y a à savoir… sur ce nouvel album. Franchement, j'’ai un mal absolu à ne pas zapper le morceau après moins d'’une minute d’'écoute !

Cet opus est un pur produit de la vague moderne de mélange des genres qui aboutit finalement à un gros pâté indigeste et incompréhensible. On essaie par tous les moyens de mettre un peu tout dans sa soupe pour plaire à tout le monde : un son pro, des voix féminines, une certaine technique (et encore, il n'’y a rien de terrible, même à ce niveau) et des morceaux passe-partout et on croise les doigts sur ce qu’'en pensera le public. Sur ce plan, je ne me fais pas trop de bile pour eux : les fans sont tellement naïfs et peu difficiles souvent, qu'’ils vont certainement être nombreux à gober ce produit.

Il est bien loin le temps des deux premiers albums et si le groupe du temps de sa « splendeur » n’'est pas mort, ça m’a tout l’'air d’un piètre testament (si c'en est un!).!

par Baalberith, le 18/11/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ZGARD - ContemplationASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .SETH - By Fire, Power Shall Be...LUNAR AURORA - Ars MoriendiANTI - The Insignificance Of LifeFEN - The Malediction FieldsDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessTRYSKELLION - Sur Le Passage De L'AnkoùMELENCOLIAM - O Infinito Vale Da EscuridãoWOLVES IN THE THRONE ROOM - Malevolent GrainEMYN MUIL - Túrin Turambar Dagnir GlaurungaTHY LIGHT - Suici.De.pression

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ANOREXIA NERVOSA - DrudenhausCRADLE OF FILTH - Cruelty And The BeastHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent MassacreGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceCRADLE OF FILTH - Dusk And Her EmbraceLIMBONIC ART - In Abhorrence DementiaBELENOS - L'ancien TempsPENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - Engraved In BlackENSLAVEMENT OF BEAUTY - Megalomania

Autres chroniques