DARKTHRONE

Transilvanian Hunger

Nous sommes entre 1992 et 1995, en Norvège, aux côtés des acteurs de la scène Black foisonnante de l'époque avec, entre autre, IMMORTAL, MAYHEM, BURZUM, EMPEROR, ENSLAVED, SATYRICON mais aussi DARKTHRONE. Après s'être complètement affranchi des réminiscences Death Metal héritées d'ENTOMBED, GRAVE, DISMEMBER ou AUTOPSY encore présentes sur A Blaze in the Northern Sky, DARKTHRONE sortira Under a Funeral Moon, album plus brutal, rapide, répétitif, hypnotique et surtout plus cru et minimaliste. Et dés cet album, alors qu'ENSLAVED, SATYRICON, BURZUM et EMPEROR s'éloignaient déjà du Black originel en expérimentant grâce aux claviers, qu'IMMORTAL menait la recherche de la brutalité et que MAYHEM persévérait dans la recherche de la froideur la plus lugubre, DARKTHRONE continuera sa recherche du minimalisme et de l'intensité qui trouvera son comble sur Transilvanian Hunger.

Arrivant en 1994, Transilvanian Hunger sortira dans ce contexte d'églises incendiées et de meurtres divers. Dernier album de la “Unholy Trinity” (avec A Blaze puis Under), Transilvanian Hunger représente, selon moi, ce que le Black Metal peut transmettre de plus pur en terme d'émotion. Je vais l'expliquer. Si l'on oublie que le visuel n'est pas le plus complet (manque d'un livret, par exemple) en se disant que, dans ce style de Black Metal, ce n'est pas gravissime, on tombe, avant que l'écoute ne commence, sur deux images. Hormis l’image de la couverture, en ouvrant le boîtier, on retrouve un fjord de nuit. Les hautes-falaises de ce fjord nous annoncent la couleur, ou plutôt, la non-couleur ; Cet album s'apprécie seul, reclus et plongé dans notre haine. C'est ainsi qu'on l'appréciera comme il se doit.

Mais ce ne serait que vain sans un bon bruit bien viscéral derrière. Malgré la lenteur de la batterie lors des blasts, la puissance des énergies négatives se fait sentir par l'un des points les plus marquant de l'album : les riffs de guitares. Ces mélodies linéaires, aguicheuses et reconnaissables, s'insinuent en nous tels de corrosifs acides, nous décomposant petit à petit. La voix colle bien au style. On se sent abandonné par le genre humain. On se sent également traqué par cette voix. Et au moment où l’on change vers un riff des plus intenses (Le troisième morceau et l’avant-dernier sont flagrant à ce niveau), le vocaliste finit par perdre ses moyens et par hurler comme un damné. Il a trouvé sa proie et ses hurlements sont un mélange de haine et de cruauté. Le rythme de la batterie peut décevoir dans un premier temps pour ce style de Black Metal. Il parait un tantinet plus lent qu’auparavant. Mais ces trente minutes de rancœur sont tellement fortes qu’on s’y habitue vite.

DARKTHRONE sort ici son album le plus intense de la “Unholy Trinity“. Alors qu'A Blaze in the Northern Sky gardait certaines compos plus Death Metal et qu'Under a Funeral Moon jouait sur une brutalité et une rapidité purement Black Metal, Transilvanian Hunger continue la voie tracée par cette trilogie en lui donnant l'album le plus intense. Cette intensité inspirera plus tard celle de l'album Pentagram de GORGOROTH ou, plus récemment, les premières sorties des grecs de DODSFERD qui vont également très loin dans un Black Metal old school et émotif. Cependant, rien ne vaut la sincérité de cet album. Rien n'est comparable à Transilvanian Hunger. C'est avant tout cet album qui préserve la flamme de la quintessence émotionnelle du style. La haine et la noirceur la plus pure renfermées dans un seul CD.

par Gul Le Ricanant, le 24/05/2016

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

ARCKANUM - ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞBILSKIRNIR - Wotan RedivivusWARLOGHE - Womb Of PestilenceULVEGR - Where the Icecold Blood StormsCRAFT - VoidTHE ARRIVAL OF SATAN - Vexing VersesBATHORY - Under the Sign of the Black MarkGORGOROTH - Under the Sign of HellDARKTHRONE - Under a Funeral MoonDER STÜRMER - Transcendental Racial IdealismPAGAN HELLFIRE - The Will of NightODELEGGER - The Titan's Tomb

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

TAAKE - ...DoedskvadBEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsCATAPLEXY - ...Lunar Eclipse, Chaos To The Ruin...DARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDIAPSIQUIR - A.N.T.I.RIENAUS - AamutähdelleMESARTHIM - AbsenceMONARQUE - Ad NauseamDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieGRAUPEL - Am Pranger...MOURNING FOREST / SAD - And Nothing Shalt RemainEMPEROR - Anthems To The Welkin At Dusk

Autres chroniques