DAGORLAD

The End Of The Dark Ages

Une chose est certaine : DAGORLAD aime les châteaux ! Rien que l’introduction de certains morceaux (ex : les deux premiers avec l’orgue) le prouve. Une autre chose est sûre : ils font du Black Metal symphonique jusqu’à la pointe des cheveux !

Les claviers, évidemment très présents, sont, il est vrai, plutôt hétéroclites (et tant mieux car tout est axé sur eux) : tantôt plus mélodiques voire folkloriques, souvent bien symphoniques voire atmosphériques, ils se plaisent à proposer un panel à l'auditeur. Les guitares ne sont pas oubliées, tout comme la batterie, mais on ne peut pas les créditer d’un potentiel énorme, ce qui est un peu logique, de toute façon, vu le style abordé ici. Ajoutons quelques voix claires masculine et féminines, afin de raconter un peu les légendes et mettre en avant les textes. BAL-SAGOTH l’a déjà fait, inutile de s’en priver, même quand cela vient, comme les Anglais, nuire à la musique dans son ensemble. Car là est aussi le gros problème de cet album : les compositions ne sont certes pas énervantes ou très mauvaises, mais l’inspiration n’est pas au niveau de l’ambiance. En effet, la musique est parfois peu niaise et/ou pompeuse. Du synthé pour du synthé ; la narration très présente en devient quand même bien ennuyante, pour ne pas être vulgaire. Bref, pas grand chose à en tirer de ce côté !

Pas grand chose à tirer non plus ailleurs ! C’est le jeu important des claviers qui permet au groupe d’axer sa musique principalement sur les ambiances et donc coller à leur concept, ce qu’ils arrivent bien à faire, on doit le reconnaître. Ce genre d’univers épique où les magiciens rendent souvent visitent aux châtelain du coin pour lui enseigner les pouvoirs d’un autre monde trouve et trouvera toujours ses fans parmi le public.

Que ceux qui n’aiment pas le symphonique s’en aillent immédiatement ! Les autres, prêtez-y une oreille discrète si le cœur vous en dit et si vous êtes fan de BAL-SAGOTH...

par Baalberith, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

PENUMBRA - EmanatePENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceGRAVEWORM - Engraved In BlackTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsOBSIDIAN GATE - The Nightspectral Voyage

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Dol GuldurSUMMONING - Nightshade ForestsSUMMONING - StrongholdSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameBLACK MESSIAH - Sceptre Of Black KnowledgeSTORMLORD - Supreme Art Of WarBLACK MESSIAH - Oath Of A WarriorSUMMONING - Oath Bound

Autres chroniques