CRADLE OF FILTH

Nymphetamine

Grosso modo, on peut constater trois grandes périodes dans la musique de CRADLE OF FILTH :
1) La première, qui va du premier album Principe... à Dusk... inclus, présente un groupe très accès sur le côté bm pur avec une voix bien stridente et un concept soutenu (1994-97)
2) La deuxième, qui va de Cruelty... à Midian inclus : COF se lance dans une musique plus atmosphérique et symphonique avec une voix plus hésitante et un effort important sur le visuel des albums (1998-2002) et une attention toujours aussi importante concernant la qualité des compos et de l'ambiance
3) La troisième et dernière période, depuis Damnation..., est celle des essais et de la recherche des origines ou de nouvelles ouvertures, notamment vers le heavy et le metal édulcoré. Force est de constater que c'est de loin la moins réussie des trois, comme quoi l'originalité et l'ouverture musicale ne sont pas toujours des conditions sine qua none à la réussite de la musique d'un groupe !
Nous sommes donc pour la chronique de cet album, dans cette troisième période, et si le précédent album axait sur la re-découverte du classique orchestral dans un bm peu puriste, cet album au nom alambiqué oriente le groupe sur la voie d'un black très imprégné de heavy. Car c'est bien cette constatation qui prédomine avec une écoute en survol des quelques dizaines de minutes qui nous sont offertes ici...

Et avec un peu plus d'attention, qu'en retenir ?
Déjà que c'est sans nul doute le moins bon de tous les albums qu'ait produit le groupe jusqu'à présent, et de loin ! Qu'on ne vienne pas me qualifier de méconnaisseur ou de blasphémeur, je suis avec passion COF depuis leurs débuts et je peux affirmer être un fan du groupe, donc je pense être en mesure d'affirmer une telle chose sans m'avancer de trop.
Niveau forme, le boulot est présent, surtout au niveau des guitares qui sont, comme je l'ai dit, plutôt bien heavy, mais les claviers sont souvent en retrait au coeur de la musique même, pourtant ça reste du COF et certaines lignes, ou passage (par exemple l'intro ou le superbe 7e morceau instru et orchestral), sont plus que dignes d'intérêt (et même que la symphonie de l'ensemble est toujours assez présente). C'est encore dans ces moments et dans les breaks, que l'on apprécie le plus les claviers et du coup la musique, car il faut avouer que CRADLE OF FILTH a toujours été ou presque un groupe dont l'intérêt reposait essentiellement sur cet instrument (sans négliger pour autant les guitare), devient un peu stérile !
D'ailleurs, ce côté heavy diminue d'autant l'intérêt des structures : moins variées et travaillées que d'ordinaire...
La voix est toujours identique à elle même, mais le groupe a beaucoup perdu en ambiance je trouve, même si elle est loin d'être absente. C'est encore cette foutue orientation heavy qui vient ridiculiser un tant soit peu le concept et ce qui en rejaillissait sur la musique ! Je ne parle même pas des quelques soli plus que dispensables et surtout des envolées bien heavy très ennuyantes !
Et question compos ? Et bien, là aussi il y a à redire : comme pour les claviers et l'ambiance, il y a de bons passages et de quoi apprécier l'opus, mais dans l'ensemble, on est loin des anciennes réalisations et même d'un Damnation And A Day, qui était pourtant jusqu'alors ce qui'ils avaient fait de moins inspiré à mon sens.

Un album dont seuls les plus "heavyphiles" d'entre-vous apprécieront la qualité. La fin ? Le déclin ? Attendons encore un peu pour conclure...

par Baalberith, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

ALGHAZANTH - Wreath of ThevetatNOKTURNAL MORTUM - WeltanschauungHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraALGHAZANTH - Vinum Intus MOONSORROW - VerisäkeetCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)MOONSORROW - V: HävitettySKYFOREST - UnityEQUILIBRIUM - Turis FratyrWINDRIDER - To New Lands... ALGHAZANTH - The Three-Faced Pilgrim

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ANOREXIA NERVOSA - DrudenhausANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessPENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - When Daylight's GoneGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceGRAVEWORM - Engraved In BlackENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaTARTAROS - The Grand Psychotic CastleVAMPIRIA - Among MortalsCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)

Autres chroniques