CRADLE OF FILTH

Cruelty And The Beast

Cruelty And The Beast est le premier album de la nouvelle phase musicale du groupe, se détachant sur divers plans, du passé : notamment au travers d’une voix moins poussée, d’un côté beaucoup plus professionnel et d’une musique définitivement plus symphonique.

Ici, quelques points sont à noter : une baisse de régime pour ce qui est de la technique, par rapport à Dusk and her embrace (notamment une batterie un peu "faiblarde", mais on ne lui demande pas plus), mais alors pas du tout, au contraire, pour les claviers. Avec Lecter, CRADLE OF FILTH a acquis (temporairement hélas) le meilleur claviériste qu'ils aient jamais eu. Capable de créer des envolées orchestrales aussi bien que des mélodies enchanteresses voire des passages de BO de film, sa polyvalence n'a d'égal que son talent à la réalisation de son travail ! Des structures excellentes avec des lignes de guitare parfois trop classiques, dans la veine Metal, mais qui suivent parfaitement la musique. En fait, le niveau des synthés est tel qu'il fait en grande partie l'album et permet une richesse de composition supérieure à celle de Dusk and her embrace tout en proposant une efficacité du rendu également supérieure. Les morceaux sont en effet superbes, riches et très bien faits. La seule déception de l'album à mon avis est la performance des chants. Où est passée la belle voix du Sieur Dani ? Celle-ci convient pourtant très bien au style, certes, mais on regrette quand même l'ancienne voix.

En tout cas, il s’agit de l'album le plus voluptueux et charmeur du groupe grâce à ses magnifiques synthés qui refait revivre encore une fois la BO du Dracula de Coppola. Le visuel suit sans problème : on se croirait dans un beau manoir anglais de l'époque, dommage seulement que l'homogénéité des couleurs ne soit pas pleinement respectée ! Encore une magnifique maîtrise du concept, ils ont toujours su adapter parfaitement leur musique au concept, c'est certain. Les passages de musique de film ne font qu'améliorer le rendu de ce côté. On constate quelques ajouts de chœurs en plus de la recette habituelle et de sublimes breaks d'ambiance qui n'ont rien à envier aux meilleures des BO de film.

Une perle d'atmosphère et de composition qui place cet album pour ma part en tête de leur discographie !

par Baalberith, le 01/11/2012

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeMESARTHIM - AbsenceSKYFOREST - UnitySKYFOREST - AftermathGRIEVANCE - The Phantom NovelsWINDRIDER - To New Lands... ROTTING CHRIST - AealoCARACH ANGREN - Death Came Through a Phantom Ship NAZXUL - IconoclastCHTHONIC - Takasago ArmyCHTHONIC - Mirror of RetributionESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ZWARTPLAAG - HaatstormVAMPIRIA - Among MortalsFAR BEYOND - An Angel´s RequiemGRAVEWORM - Scourge Of MaliceGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - When Daylight's GonePENUMBRA - The Last BewitchmentBELENOS - L'ancien TempsANOREXIA NERVOSA - DrudenhausGRAVEWORM - Engraved In BlackLIMBONIC ART - In Abhorrence DementiaTARTAROS - The Grand Psychotic Castle

Autres chroniques