CLANDESTINE BLAZE

City of Slaughter

La centième sortie de Northern Heritage se fête visiblement en grande pompe ! En effet, quoi de mieux que CLANDESTINE BLAZE, le projet principal de Mikko Aspa, pour marquer le coup ? Surtout qu’il nous revient plus en forme que jamais.

Pour faire simple, cette sortie est une synthèse idéale des différentes facettes du projet, que CLANDESTINE BLAZE développe depuis… bientôt vingt ans ! Situons l’album dans son contexte déjà : le précédent album était clairement plus direct, plus "régressif", dans le sens où l’on retrouvait une cruauté proche des débuts, des nuances absentes et une subtilité bien moins marquée que sur les albums récents. C’est peut-être pour cette raison qu’il ne m’avait pas énormément marqué, en tout cas, pas sur le long terme — je ne l’ai d’ailleurs pas chroniqué, n’ayant pas grand choses à dire dessus. Mais celui-ci mérite clairement plus d’éloges, ne serait-ce que pour son approche bien plus captivante ! 

Dès les premières écoutes, effectivement, on est happé par l’aura de négativité qui en ressort. City of Slaughter conserve cet aspect épuré - qui a toujours suivi les différentes sorties - mais a le mérite de faire revenir ce qui, à mon sens, rendait réellement transcendant les compositions du projet, à savoir ces riffs ultra-cycliques qui entretiennent une tension terrible (exemple magistral sur "The Voice Of Our Mythical Past", mais aussi sur "Archeopsychic Fear"), ces progressions très lentes mais à l’impact certain (le fabuleux "Return into the City of Slaughter") et surtout ces breaks disséminés tout le long de l’album, d’une portée difficilement descriptible mais qui touchent durablement l’auditeur. Ces trois ingrédients réalisent un cocktail très efficace, dont il n’est pas aisé de s’en remettre. Si l’on peut regretter quelques longueurs, et une interlude dispensable, c’est bien secondaire face à l’efficacité de l’ensemble. 

Bref, un excellent retour pour CLANDESTINE BLAZE. Malgré les années, Mikko sait se faire toujours aussi rugueux et abrasif, tout en gardant une forme de subtilité toute personnelle, très bien représentée sur cet album, et pour laquelle seul son auditoire le plus fidèle sera à mon avis réceptif. C’est tout à son honneur. 

par Blaise, le 22/03/2017

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

MORRIGAN - CeltsBLUT AUS NORD/REVERENCE - DecorporationWELTMACHT - The Call to BattleDARKTHRONE - Sardonic WrathHETROERTZEN - Flying Across The Misty GardensARMAGEDDA - Only True BelieversARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens SkalderMORKEKUNST - MørkekunstWARLOGHE - Womb Of PestilenceLEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightDARKTHRONE - The Cult Is AliveTORTURIUM - Misanthropic Angels Burning Winds

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Autres chroniques