CANTIQUE LEPREUX

Cendres célestes

CANTIQUE LEPREUX est l’un des derniers nés de la scène québécoise de « Métal Noir », comme ils aiment à s’appeler, c'est-à-dire de cette camaraderie nationaliste de musiciens extrêmes d’Outre-Atlantique qui vouent leur Black Metal aux contrées froides d’un territoire qu’ils aimeraient voir indépendant. Ainsi, dans le trio ici présent, on retrouve des membres de CHASSE-GALERIE et FORTERESSE. Inutile de dire que les fans risquent d’apprécier, rien que pour cela, car la scène québécoise possède il est vrai en France un certain soutien, si ce n’est pleinement culturel, du moins conceptuel et musical…

Le style est en effet assez classique de la scène québécoise avec ce rythme soutenu, des riffs froids et tranchés et un chant en français. Les mélodies sont bien présentes, mais pas prédominantes (sauf sur l’avant-dernier morceau), car incluses dans une rythmique soutenue et assez lourde, au sein de structures musicales plutôt denses et efficaces. Finalement, si leur musique est clairement mélodique, elle reste assez atmosphérique, avec quelques breaks intelligents et agréables. Nous sommes bien dans le style québécois traditionnel, même si quelques influences de la scène scandinave sont à rechercher, plus particulièrement du côté suédois (VINTERLAND par exemple). De cet ensemble charnel et froid, incisif, se dégagent des compositions globalement intéressantes, avec quelques mélodies de qualité qu’il serait difficile d’oublier après l’écoute de l’opus. Rien n’est vraiment transcendant, mais l’ensemble est plus qu’honnête de ce côté.

Pour accompagner cette musique, CANTIQUE LEPREUX a fait le choix d’un digipack très simple, tout de blanc-neige vêtu. Certes, le travail infographique est limité à son plus strict élément, la pochette et les posings sont à peine perceptibles, mais le toucher cartonné est agréable et le concept est pleinement respecté. Celui-ci est en effet directement lié au nationalisme froid québécois que la musique rend d’ailleurs assez bien. L’ensemble respecte donc une beauté certes simpliste, mais bien réelle.

Un album court, trop court (environ 36 minutes), mais qui présente des atouts indéniables, surtout pour les fans du genre !

par Baalberith, le 09/10/2016

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ANGANTYR - UlykkeF41.0 - BürdeSOL SISTERE - Unfading Incorporeal VacuumGRIFT - ArvetGRIFT - SynerANGELSCOURGE - Seraph ImpalerNUMENOREAN  - HomeDARKENHOLD - Memoria SylvarumDER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreSARKRISTA - Summoners of the Serpents WrathASMUND - WillGOATMOON - Stella Polaris

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdBORKR - AmberDRUDKH - Autumn AuroraULVEGR - ArctogaiaAGALLOCH - The MantleNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsALDA - :Tahoma:FIRN - Edge of Another WorldVALLENDUSK - VallenduskWINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphGALLOWBRAID - Ashen EidolonWOLVES IN THE THRONE ROOM - Two Hunters

Autres chroniques