CAEDES CRUENTA

Skies Daimonon

La richesse de la scène grecque n'est plus à prouver depuis longtemps. Des pionniers ROTTING CHRIST, NECROMANTIA et VARATHRON qui lui ont donnés ses lettres de noblesses, aux réalisations les plus crues des NAER MATARON, DODSFERD et autres SAD, il y en a pour tous les goûts. Et si je parle des sorties les plus crues, c'est parce que justement CAEDES CRUENTA s'adresse aux mêmes amateurs. Un black à l'ancienne, un riffing proche de la scène finlandaise, et un rendu froid et épuré du meilleur effet.

Comme souvent pour ce style, tout se passe grosso modo dans le riffing, et de ce côté là, croyez-moi, on est gâté ! C'est dans la grande tradition (ce que l'on appelle basiquement "orthodoxe" sur PostChrist) soit un héritage finlandais bien palpable, mais pas seulement. Le groupe assure tant dans le mid-tempo hypnotique ("Cold Eternal Night", dernier titre) que dans l'entrainant et le poignant ("Through the Forest of Wolf's Possession" et... tout le reste en fait), cela suffit pour accrocher tout au long de ces 39 minutes. Si particularité il y a, c'est lorsque la formation donne un certain "groove" à ses compositions, rappelant parfois les modèles grecs sus-cités. Ainsi CAEDES CRUENTA s'éloigne de la froideur des références habituelles du grand Nord (SARGEISTand co) pour offrir une certaine chaleur et une forme de subtilité dans le riffing, très appréciable. Le titre de clôture est assez représentatif de cela.

S'il y a un écueil, je le mettrais sur le petit ajout de voix claire dans le troisième morceau, le rendu est assez pauvre et je me demande encore l'intérêt d'une telle tentative. Mais c'est bien le seul écart et il s'oublie vite face à la qualité de l'ensemble. Pas de doute, CAEDES CRUENTA a le sens du poignant, de la grandeur mais aussi d'un certain raffinement. Rien que ça.

Nostalgiques et autres rétrogrades de tout poil, que la course à la nouveauté effraie et dont la simple évocation du mot "original" donne des sueurs froides, cet album est pour vous. N'hésitez pas. Vraiment. Ca tue.

par Blaise, le 13/05/2014

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

SENTIMEN BELTZA  - Zulo beltz eta sakon honetanMGLA - With Hearts Toward NoneWHITE DEATH - White DeathLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesELITE - We Own the MountainsPROPAST - Věstnik PreispodnjiOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusFÖRGJORD - UhripuuLEVIATHAN (USA) - True Traitor, True WhoreTHE MARTYRIUM - TodesrunenKRIEG - The IsolationistSARKRISTA - The Evil Incarnate

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

WINTER OF APOKALYPSE - Solitary Winter NightWARLOGHE - Womb Of PestilenceARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens SkalderARMAGEDDA - Only True BelieversHETROERTZEN - Flying Across The Misty GardensDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistTORTURIUM - Misanthropic Angels Burning WindsOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusFANISK - NoontideABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintANTAEUS / KATHARSIS - SplitFREITOD - Possessed by the Horns of Terror

Autres chroniques