BLOOD STRONGHOLD

The Immortal Past

Alors que les sorties côté ETERNUM s'enchainent à un rythme soutenu  3 albums en 3 ans  Nightwolf, l'âme pensante derrière le projet, a tellement de chose à dire qu'il crée en 2014 BLOOD STRONGHOLD. A l'écoute on peut se demander si la séparation était bien nécessaire, mais finalement, ces 24 minutes sont bien homogènes et évitent la trop grande douceur des derniers ETERNUM, ce qui n'est pas un mal.

Ca ne fait quasiment aucun doute que ce projet fait suite à des potentielles chutes des sessions de compositions pour ETERNUM tant la ressemblance est frappante. Au premier abord on a d'ailleurs surtout l'impression d'avoir affaire à une version lo-fi. La faute certainement à une production pas très puissante et légèrement brouillonne, mais suffisamment claire pour rendre les passages aériens crédibles. Finalement, c'est bien la seule chose qui limite la démo, un peu plus de patate aurait donné un dénivelé supplémentaire aux compositions, c'est certain.

Le niveau d'inspiration reste cependant admirable. On retrouve ce même sentiment de regret des temps passés, de fierté, de force mêlé à une certaine tristesse, tout en gardant un aspect rugueux qui rattache au réel. On a beau savoir que les titres ne sont pas les plus recherchés du bonhomme, qu'il y a mieux ailleurs, on se laisse prendre par l'habileté des arrangements, par les subtilités toujours présentes qui n'attendent qu'à se révéler. L'ombre de GRAVELAND refait surface ici de manière plus évidente que sur les dernières sorties, et les voix claires sont enfin réussies, et rien que ça c'est un pas en avant ! Décidément, Nightwolf a un sens aigu de l'épique et du grandiose, même dans ses compositions les plus « faibles » apparemment.

Voilà donc une démo de bonne qualité. Si vous voulez une version plus homogène et disons moins « douce » que les derniers ETERNUM, il faut vous pencher sur BLOOD STRONGHOLD. Car même si niveau grandeur, c'est les Pyrénées face à l'Himalaya, ça reste au-dessus de la masse, aucun doute la dessus.

Dispo en cassette chez Witches Sabbath Records ou en CD chez Hammerbolt, en quantité largement suffisante. Pas d'excuse, chopez-moi ça.

par Blaise, le 01/08/2014

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsNAGELFAR - Hünengrab im HerbstKVIST - For Kunsten Maa Vi Evig VikeLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowLUNAR AURORA - AndachtSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Dol GuldurSUMMONING - Nightshade Forests

D'autres albums d'ambiance Médiévale recommandés

LUNAR AURORA - AndachtDARKENHOLD - CastellumSUHNOPFER - OffertoireSATYRICON - Dark Medieval TimesPESTE NOIRE - La Sanie des siècles - Panégyrique de la dégénérescenceDARKENHOLD - Memoria Sylvarum

Autres chroniques