BLOOD STRONGHOLD

From Sepulchral Remains...

L'ultra-productif Nightwolf n'arrête décidément jamais ! Troisième sortie de l'année sous le nom de BLOOD STRONGHOLD (quatrième en comptant le ETERNUM), et enfin un album, après une démo tout à fait correcte (chroniquée ici-même) et un EP qui a les défauts de ses qualités : trop court mais intense.

Tout ici est exclusif, les anciens titres n'ont pas été recyclés et ces 45 minutes ne surprendront de toute façon pas les personnes un tant soi peu habituées aux projets du bonhomme, tout y est fait quasiment de la même manière. On apprécie la bonne utilisation du synthé, c'est-à-dire quand il le faut, de manière subtile, sans le mettre trop en avant, avec par moments une clarté rappelant le défunt ASKIVAL (« Stronghold of Forgotten Blood »). En contraste de ça bien sûr, cette rudesse très marquée que l'on commence à connaître : les vocaux bien râpeux, le son un peu rêche, et surtout cette gravité dans les mélodies, cette aura chargée de désespoir. Pas celui des larmoyants non, plutôt ce désespoir des braves, de ceux qui savent leur combat perdu d'avance mais qui continuent à se battre, pour des valeurs, pour la beauté du geste, pour l'honneur. Un titres comme « Lost Upon the Nameless Wind » reflète parfaitement ce sentiment là.

Dommage tout de même d'avoir mis encore trois « interludes » (intro, quatrième et sixième titre) un brin rébarbatifs tant ils ressemblent à ceux de ETERNUM et qui, comme chez ce dernier, finissent par manquer d'impact, la tension sur les autres morceaux n'étant en plus pas assez présentes.

Finalement plus intéressant que la démo, cet album n'arrive tout de même pas à se rendre indispensable. Il se situe juste un poil plus haut en altitude : on sort de la brume et des forêts pour les alpages, l'air y est plus pur, la vue se dégage, on aperçoit les cimes, mais on n'y est pas encore. Aller, il faut y croire, encore quelques mètres et le sommet est là. C'est pas dur, il suffit de suivre le chemin déjà tracé et ne pas dégringoler en route !

par Blaise, le 28/12/2014

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ASMUND - Песнь кровиVINTERSORG - Ödemarkens SonMENHIR - ZiuwariCOSMIC CHURCH - YlistysSUMMONING - With Doom We Come THUS DEFILED - Wings Of The NightstormULG - WindarkTOBC - What It's like to Be UndeadPLANETSHINE - Way to NowhereKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitSALE FREUX - VindilisENSLAVED - Vikingligr Veldi

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

WOODS OF INFINITY - HamptjärnCELESTIA - Frigidiis Apotheosia: Abstinencia GenesiisWOLFSHADE - TroubleNOCTURNAL DEPRESSION - Four Seasons to a DepressionDODSFERD - Cursing Your Will to LiveBLODSRIT - HelvetshymnerVEIL - SombreSUI CAEDERE - ThrèneCOLDWORLD - Melancholie²PENSEES NOCTURNES - GrotesqueHYADNINGAR - Imminent Useless SoulDRAPSNATT - Hymner Till Undergången

Autres chroniques