BLOOD STAINED DUSK

Black Faith Inquisition

BLOOD STAINED DUSK est devenu un groupe immanquable pour au moins une raison : la présence au micro de Pest après le décès accidentel de Dageth. Pest, c’est bien sûr celui de feu OBTAINED ENSLAVEMENT, celui-là même qui a rejoint Infernus pour la nouvelle mouture de GORGOROTH.

Mais c’est loin d’être le seul avantage du groupe « américain » puisqu’il nous délivre un Black Metal impressionnant de maîtrise. J’entends ici exactement ce que j’espérais trouver chez les groupes qui ont bercé ma période mélodique / symphonique. C’est à dire que les musiciens y font preuve d’une excellente maturité de composition et de dosage tout en évitant les clichés, la copie ou la nostalgie castratrice.

Vous apprécierez sûrement cet album si vous pensez que :

Bien évidemment, ces groupes ont des qualités, mais ils n’ont pas la saveur d’antan. BLOOD STAINED DUSK parvient à remettre en mémoire cette époque bénie mais avec une belle évolution. C’est pour ça que je dis qu’il est mature. Les vocaux clairs de “Coven of the Dying Sun” et “Conquering the Avarice of Mortality” sont aussi bons qu’un ARCTURUS. « Eve of Maelstrom » propose de très bons riffs à la old-OLD MAN’S CHILD / DIMMU BORGIR avec des vocaux rageurs et des claviers qui n’en font jamais trop.

Tous ces éléments qui nous ramènent 10 ans en arrière sont utilisés avec parcimonie et restent à leur place. Ça reste donc du Black Metal assez sombre, proche finalement des vieuxGEHENNA. Par contre, cela peut aussi être considéré comme un défaut. Ça aurait pu donner quelque chose d’aussi destructeur qu’OBTAINED ENSLAVEMENT si le groupe s’était plus lâché.

Une autre difficulté pour savourer pleinement cet album se trouve dans la durée des titres. Une intro de 5 minutes, puis 6 titres qui flirtent tous autour des 10 minutes (13.40 pour « Astrum Obscurum »)… Il faut prendre son temps pour écouter l’album et une écoute d’un trait provoquera à coup sûr une surdose. Quoi qu’il en soit, les 71  minutes de l’album sont de très haute volée, très riches et il faudra du temps pour en saisir toutes les subtilités. C’est donc un modèle pour tous ces groupes qui se sont perdus en cours de route.

par Sakrifiss, le 18/05/2009

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

BAL-SAGOTH - The Chthonic ChroniclesMIST OF MISERY - Shackles of LifeBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleMESARTHIM - AbsenceSKYFOREST - UnityMOONSORROW - Jumalten aikaSKYFOREST - AftermathEQUILIBRIUM - ErdentempelALGHAZANTH - The Three-Faced PilgrimMOONSORROW - VerisäkeetGRIEVANCE - The Phantom NovelsCHTHONIC - Takasago Army

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

FUNERAL MIST - SalvationBLASPHEMY - Fallen Angel of DoomWATAIN - Casus LuciferiMAYHEM - De Mysteriis Dom SathanasAMNION - Cryptic WanderingsWINTER FUNERAL / ARKHA SVA - Mikalp Khis Bia OzongonFUNERAL MIST - MaranathaTSJUDER - Legion HelveteOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusAMON - The WorshipINFINITY - Enter thy Labyrinth of HellARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens Skalder

Autres chroniques