BLOOD RED FOG

Harvest

Depuis ses débuts BLOOD RED FOG a marqué les esprits par son niveau élevé d'inspiration et d'émotions offert par un BM pourtant loin d'être des plus sophistiqué et que l'on pourrait qualifier même d'élémentaire. De l'éponyme aux splits, en passant par des EP dont certains incontournables (Radiating Desolation), BRF a gardé la même recette : des riffs simples répétés en boucle, des vocaux d'une rare intensité et un rythme lancinant aux accélérations grandioses. Avec ce deuxième album cependant, ça bouge un petit peu...

Cet album, c'est d'abord quatre pistes : "Harvest" / "Return" / "The prison" / "The Abyss". D'une durée similaire, pour 45 minutes d'une morosité profonde et totale. Sur chaque titre, on retrouve le BLOOD RED FOG que l'on connait. Un jeu de guitare superbe, toujours aussi cyclique, une rythmique qui enrobe parfaitement le tout pour nous toucher au coeur, directement, sans passer par la case réflexion. Tout s'imbrique avec une cohérence totale, une fluidité, une logique... qui ne fait pas appel à la logique justement, plutôt à l'intuition. BLOOD RED FOG s'adresse d'abord à votre intuition, vous l'avez ou vous ne l'avez pas, c'est tout.

On retrouve aussi ce timbre de voix typique et aisément reconnaissable, torturé jusqu'à l'os et dont la folie ne fait aucun doute. Assez éloigné il faut le noter de l'hystérie « classique » des groupes de dépressif comme STERBEND, SILENCER ou NYKTALGIA. De toute façon, classer BLOOD RED FOG dans le dépressif a toujours été réducteur, même s'il a un pied dedans. On note au passage un net ralentissement de la cadence globale   sauf sur « Return »   rappelant une fois encore ce léger penchant Doom entourant le groupe (ceux qui connaissent le projet de Funeral Doom LORDAMOR ne s'étonnerons pas, tous les membres se retrouvent chez BRF). Mais la vraie nouveauté de l'album, c'est le débarquement des voix claires dès la fin de « The Prison ». Pas n'importes quelles voix claires : imparfaites, faibles, à peine expressives, en réalité terriblement humaines. Déroutantes au premier abord, elles offrent en fait une grande personnalité à l'album. Là où les sentiments forts sont monnaie courante dans le BM, BLOOD RED FOG laisse entrer l'imperfection, la douceur et la faiblesse par la grande porte. Quelle bande de détraqués...

Vous l'aurez compris, cet album n'est pas forcément à mettre entre toutes les oreilles, pourtant il montre à la fois tout le talent de BLOOD RED FOG et aussi une certaine audace que je me permet d'admirer. A vous de voir, de mon côté c'est tout vu, la corde n'est jamais très loin...

par Blaise, le 30/09/2014

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdVIOLET COLD - Sommermorgen (Pt. I to III)DRUDKH - They Often See Dreams About the SpringAFSKY - SorgONIRISM - The Well of StarsLOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DepartureSUMMONING - With Doom We Come SADNESS - LeaveZAKLON - Viatry Karacunavaj nocyULG - Windark

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

DODSFERD - Cursing Your Will to LiveDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenWOODS OF INFINITY - HamptjärnSKYFOREST - AftermathBLODSRIT - HelvetshymnerDRAPSNATT - I Denna SkogDEAFHEAVEN - SunbatherGERM - EscapeHYADNINGAR - Imminent Useless SoulURFAUST - EinsiedlerKVIST - For Kunsten Maa Vi Evig VikeBLOOD RED FOG - On Death's Wings

Autres chroniques