BLOOD OF KINGU

Sun in the House of the Scorpion

« Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn »

Traduction approximative d’un langage inconnu : « Dans sa demeure de R'lyeh, le défunt Cthulhu attend en rêvant. »

Quoi de plus pertinent que la musique pour décrire au mieux les horreurs cosmiques innommables et indicibles peintes dans l’œuvre d'Howard Phillips Lovecraft ?

BLOOD OF KINGU est un groupe ukrainien réunissant des membres d'HATE FOREST, de DRUDKH et d'ASTROFAES. Autant dire qu'il ne s'agit pas de n'importe qui. Des mecs intègres, intégristes, qui ne se contentent pas de proposer de la musique exceptionnelle mais également des concepts forts (culte de la nature et des saisons, mythologies sumériennes et indo-aryennes, paganisme, mythe de l'Hyperborée, philosophie nietzschéenne, etc) alliés à une imagerie poétique d'une grande justesse. Le tout en symbiose avec une attitude venant sublimer la démarche : pas de photo, pas d’interview, pas de contact.

En somme, des mecs avec une vision qui nous offrent de l'art.

Si la dernière offrande de HATE FOREST, dédiée à la mémoire de Lovecraft, nous avait déjà éclairé sur la passion de ces musiciens pour cet écrivain américain misanthrope et raciste qui haïssait la modernité, cette fois ils ont décidé de consacrer un album entier à sa mythologie horrifique. Si l'étrange et sublime pochette nous met déjà sur la voie, la lecture des titres ne nous laisse plus aucun doute : il est question du Grand Cthulhu, de temples Cyclopéens d'une autre dimension, de Ceux qui voyagent parmi les étoiles... En somme de toutes ces divinités millénaires qui n'attendent que de se réapproprier notre monde et dont la seule lecture de leurs noms suffit à plonger les êtres plus faibles dans la folie.

Musicalement Sun in the House of the Scorpion rappel immédiatement HATE FOREST (et parfois DRUDKH dans une moindre mesure), ne serait-ce que par ces vocaux Death d’une puissance caverneuse. Les guitares sont oppressantes et le son général est très compact. Une production qui fait mouche comme à l’accoutumé, sachant trouver le juste équilibre entre l’aspect sale et brouillon que nécessite cette musique et une certaine propreté professionnelle. On retrouve également ce feeling mélancolique à travers les riffs, retranscrivant parfaitement la fatalité inhérente aux écrits de Lovecraft. Le tout est cependant plus sauvage, plus brutal, plus chaotique, plus tribal et malsain qu’HATE FOREST. Mais là où BLOOD OF KINGU se démarque nettement c’est au niveau de l’utilisation d’incantations impures blasphématoires proférées par d’obscures tribus primitives qu'on imagine difformes et négroïdes comme dans les récits de l'écrivain. D’épouvantables litanies dédiées à de monstrueuses entités antérieures à notre univers. Des tam-tams et des percussions tribales viennent également introduire et clôturer certains morceaux, le tout entremêlé de sons innombrables tout droit sortis du grand vide, indéchiffrables pour l’oreille humaine. Si HATE FOREST nous emmenait au cœur de paysages gelés, ici c’est un avant goût de l’horreur cosmique tapie aux portes de notre monde qui nous est donné d’entrevoir.

A noter que l’album se termine par une reprise de BEHERIT, "The Gate of Nanna", morceau muté pour l’occasion en véritable rituel.

Au final, Sun in the House of the Scorpion est une pierre noire de plus au temple du vrai black metal et un magnifique hommage au maître de l'horreur et du fantastique.

Et s'il est acquis que cette horreur dépeinte par H.P. Lovecraft est indescriptible, il est bien connu que la musique est capable d’aller bien au-delà des mots...

par Septon, le 02/06/2011

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

WINTER OF APOKALYPSE - Solitary Winter NightBLODSRIT - HelvetshymnerLEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightWARLOGHE - Womb Of PestilenceMORKEKUNST - MørkekunstARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens SkalderARMAGEDDA - Only True BelieversHETROERTZEN - Flying Across The Misty GardensTORTURIUM - Misanthropic Angels Burning WindsDER STÜRMER / TOTENBURG - Si Vis Pacem, Para BellumODELEGGER - The Titan's TombFREITOD - Possessed by the Horns of Terror

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

COSMIC CHURCH - YlistysPLANETSHINE - Way to NowhereORANSSI PAZUZU - ValonieluELDRIG - UrlagarneDER WEG EINER FREIHEIT - UnstilleLEVIATHAN (USA) - True Traitor, True WhoreTRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldONIRISM - The Well of StarsGRIEVANCE - The Phantom NovelsMESARTHIM - PillarsFRIGORIS - Nur ein Moment...FALAISE - My Endless Immensity

Autres chroniques