BLACK OMEN

When Pure Darkness Covers False World of Light

Du Black Metal turc, ce n'est pas tous les jours que nous pouvons en chroniquer, mais pourtant la scène offre un certain nombre de représentants, de qualités évidemment diverses. Il n'est pas trop du ressort de cette chronique de faire le point sur la place de BLACK OMEN dans ce contexte du bm turc, mais de nous concentrer sur ce qu'ils ont à proposer ici...

Disons-le tout de suite, ils officient dans un bm mélodique et surtout symphonique qui risque d'en énerver plus d'un par une approche très très clicheton et un sens des structures musicales parfois un peu bancal. Car ce qui marque le plus je trouve dans cet album c'est la très grande homogénéité qui y règne, surtout d'un point de vue de la qualité musicale. Les passages efficaces et inspirés côtoient d'autres carrément lourdingues, notamment dans les envolées symphoniques peu crédibles et cassées dont ils auraient pu vraiment se dispenser. Je pense que plutôt que de foncer dans une approche à la fois mélodique et symphonique, ils auraient eu beaucoup à gagner à se concentrer sur l'aspect purement mélodique, que ce soit au niveau des guitares ou des claviers, que de tenter quelques orchestrations douteuses. En effet, le niveau technique général est bon, la maîtrise instrumentale est là ; pour ce qui est des guitares et des claviers, pas de problème. Alors oui, le tout n'est pas très élaboré et respire le bm de la fin des années 1990 comme le faisait toute une catégorie de nouveaux groupes morts-nés qui se sentait attirée par le bm temporairement, mais bon, ce n'est pas le but recherché et ce serait mal venu de leur en faire le reproche.

Terminons par le concept qui par contre est plutôt réussi à mon avis : c'est sombre, gothique, un peu mélancolique sur les bords (le 4e morceau  en témoigne parfaitement), mais encore une fois parfaitement crédible.

Le résultat, c'est au final qu'à part quelques passages un peu lourds et des tentatives pas toujours judicieuses, les compositions sont bien fichues, mélodiques et reconnaissables (ex : 7e morceau), et offrent une ambiance d'une qualité certaine. Bref, c'est agréable sur plus d'un point et on ne va pas s'en plaindre ! A réserver toutefois aux fans de sympho pas trop exigeants...

par Baalberith, le 05/03/2010

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

GRIEVANCE - The Phantom NovelsBAL-SAGOTH - The Chthonic ChroniclesBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleCHTHONIC - Takasago ArmyROTTING CHRIST - AealoCARACH ANGREN - Death Came Through a Phantom Ship TROLL - Neo-Satanic Supremacy NAZXUL - IconoclastCHTHONIC - Mirror of RetributionESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...BLOOD STAINED DUSK - Black Faith InquisitionMIRRORTHRONE - Gangrene

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - SoulblightOBSIDIAN GATE - The Nightspectral VoyageSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ARTHEMESIA - Deus-IratusDIMMU BORGIR - StormblastLUNAR AURORA - Ars MoriendiMISTELTEIN - Rape In Rapture

Autres chroniques