BLACK MESSIAH

Heimweh

C'est devenu une habitude depuis leur retour en 2005, de savourer chaque nouvel album de BLACK MESSIAH comme une bonne glace devant un bon film (si vous me passez l'analogie osée). Cette fois-ci, après l'excellent The Final Journey, il a fallu attendre moins de 2 ans pour pouvoir écouter l'album suivant. Un album un peu moins bon, nous allons le voir, mais d'une grande qualité malgré tout !

Rassurez-vous, aucun changement : toujours ce Black Metal folklorique et atmosphérique avec les ajouts traditionnels et les petits passages plus Metal. Les claviers jouent en effet encore une fois un rôle important. L'introduction, digne d'une BO d'un The Hobbit ou d'un Seigneur des Anneaux de H. Shore, annonce avec majesté le concept qui sera repris sur l'ensemble de l'album. Nous en reparlerons.

Tout au long des presque 44 minutes (seulement !) de cet album, les claviers conserveront cette capacité à accompagner et à relancer les mélodies. De ce côté d'ailleurs, pas de problème encore une fois : l'inspiration est bien là avec de très bons passages et aucun passage à vide. Le must est selon moi atteint avec le très inspiré 5e morceau (dédié au roi anglais du même nom). La recette est toujours la même : un nombre limité de riffs ou de mélodies directrices soutenues par les claviers et les instruments traditionnels (je ne vais pas les rappeler, tout le monde les connaît aujourd'hui !) pour chaque morceau, afin de ne pas perdre l'auditeur dans une variation trop intense des structures musicales trop complexes et conserver une efficacité pertinente. Le résultat est redoutable, bien que certains moments, voire passages (ex : le 4e), se rapprochent dangereusement du plagiat d'anciens morceaux. Finalement, un seul point noir (ou blanc) sur tout le tableau : la voix. Zagan est un très bon musicien et un excellent compositeur, mais comme d'habitude, il ferait bien de laisser le poste de chanteur à quelqu'un de plus compétent ! Cette voix trop criarde et rauque est en plus trop mise en avant sur cet album. Le mix de ce côté est donc à revoir. Pas de panique : ce n'est pas cela qui va nous empêcher d'apprécier l'ensemble de l'œuvre comme elle se doit, mais c'est un peu dommage.

Même s'il est toujours difficile depuis quelques albums de savoir si l'on a affaire à un concept épique ou historique/païen (le concept est plus clairement historique voire païen, mais je trouve l'ambiance plus clairement épique), le rendu est presque parfait et il est très difficile de ne pas voguer avec eux sur leurs terres européennes. La gestion des claviers et l'approche folklorique sont évidemment d'un grand recours. Dommage par contre que le visuel soit aussi bâclé ! En effet : tout est noir, « horriblement » noir ! Je passe la pochette avec le seul logo en guise de devanture, mais l'intérieur du livret (pourtant 16 pages) est identique. Seul un beau posing sous fond montagneux sauve un peu l'ensemble. C'est bien dommage, mais le groupe n'a jamais brillé pour son visuel...

Encore un très bon album qui ravira tous les fans : merci BLACK MESSIAH et, j'espère, à très bientôt !

par Baalberith, le 21/01/2014

D'autres albums de Black Metal folklorique recommandés

MANEGARM - Nordstjarnans TidsalderMANEGARM - Havets VargarFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Jaktens TidNOKTURNAL MORTUM - NeChristBLACK MESSIAH - Sceptre Of Black KnowledgeFINNTROLL - NattfödBLACK MESSIAH - Oath Of A WarriorFINNTROLL - Ur Jordens DjupBLACK MESSIAH - First War of the WorldBLACK MESSIAH - The Final JourneyFINNTROLL - Blodsvept

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

SUMMONING - Oath BoundSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameIMMORTAL - At The Heart Of WinterSUMMONING - Old Mornings DawnDARKTHRONE - The Cult Is AliveBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleSUMMONING - StrongholdMACABRE OMEN - Gods of War - At WarSA MEUTE - 50 contre 1SAMAEL - Reign Of LightSTORMLORD - Supreme Art Of WarEQUILIBRIUM - Erdentempel

Autres chroniques