BLACK DAWN

Come the Colorless Dawn

Qui aurait pu imaginer un retour de BLACK DAWN ? Enfin, TRUE BLACK DAWN maintenant, pardon. Personne je crois. Ce groupe avait pourtant marqué les esprits dans les années 2000, tant pour sa pochette kitch au possible que pour son BM brutal d’une efficacité totale. Il aura fallut donc 15 ans aux finlandais pour nous offrir la suite, et malgré un tel délais, signe souvent d’un retour en mousse — rien que de penser aux nombreux exemples, j’ai le cafard — ils nous offrent un très bon album !

Très bon et en même temps très différent du premier. Adieu la brutalité à la MARDUK, ici, c’est le côté true norwegian black metal qui l’emporte. On se rapproche en effet des classiques d’un DARKTHRONE et de ses enfantements, URGEHAL / BEASTCRAFT and co, et bien sûr au-delà du pays. Bref, le meilleur de ce type de BM vient rapidement à l’oreille, ce qui ravira certainement les amateurs du genre.

A un détail près : les mélodies sont très présentes, on se rapproche plus de WATAIN par moment, et ce ne sont pas les passages les plus intéressants. Mais en dehors de ça, les mid-tempo sont terriblement immersifs, intenses (« The Ring-Pass-Not »), et annoncent souvent un break ravageur (« Eyes Of The Cadaver »), quand ce n’est pas le morceau entier qui nous écrase (« Strange Shaded Sky »). Le riffing n’est heureusement pas abondant et parsème chaque titre de manière assez fluide. Il est peut-être un peu trop gentil, c’est une limite. Autre limite me concernant, un rendu parfois trop « ritualiste » — l’enregistrement au Necromorbus y est pour quelque chose à mon avis — qui donne un côté légèrement sur-joué, mais cela reste un ressenti très passager sur l’ensemble. Leur mérite réside surtout dans l’intensité proposée, la fidélité aux codes du style et le fait d’éviter une redite de l’album précédent. 

Concernant l’objet, WTC a mis le paquet : livret 28 pages superbement illustré dans un digi 2 volets. Chaque titre à ses paroles et un petit dessin personnalisé pour nous plonger un peu plus dans l’ambiance. On a donc un vrai travail sur l’objet et sur l’ambiance générale, cela mérite d’être souligné. Super boulot, merci à eux.

Bref, retour respectable de BLACK DAWN qui arrive à nous surprendre deux fois : la première en revenant après 15 ans, la seconde en faisant un bon album. On se retrouve en 2032 pour la suite ?

par Blaise, le 21/09/2016

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

BLOOD OF KINGU - Sun in the House of the ScorpionSHOGGOTH - Pandemia Of HatredMALEFICUM ORGIA - Maleficum OrgiaONE MASTER - Forsaking A Dead WorldAMNION - Burn The ForestIRRLYCHT - IrrlychtZERVM - Nihil Morte CertivmSUPPLICIUM - Atrae PoenaeDEATHCULT (Nor) - Cult of the DragonPAGAN HELLFIRE - The Will of NightCHADENN - ChadennDARKTHRONE - Sardonic Wrath

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

RIENAUS - SaatanalleCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPLAGA - Magia Gwiezdnej EntropiiPLAGA - Pożeracze SłońcCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursFREITOD - Possessed by the Horns of TerrorFALLAKR - LVCAMON - The WorshipTHROMOS - HauresBLASPHEMY - Fallen Angel of DoomSARKRISTA - The Evil IncarnateINQUISITION - Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult

Autres chroniques