BELENOS

L'ancien Temps

Deux ans après cet album merveilleux qu'est Spicilège, et deux ans avant la relative déception de Chants de Bataille, BELENOS sort en 2004 cette compilation qui est une reprise et remasterisation des deux démos parues respectivement en 1996 et 1999, à savoir Notre Amour Eternel et Triste Pensée, pour un total de 15 pistes. 

Les pistes instrumentales servant d'interlude dans Triste Pensée ont par ailleurs été retirées ; et les pistes de Notre Amour Eternel réorganisées - les deux dernières pistes étant des bonus venant de Spicilège.

A quoi ressemblait donc le BELENOS de L'ancien temps ? Contrairement aux sorties les plus récentes, à l'époque de ces démos, point de thématique pagan et de choeurs déferlants, on baigne plutôt dans un black mélodique pas trop violent, lorgnant parfois vers le Dark Medieval Times de SATYRICON.

Au niveau de l'ambiance et du concept les compositions sont nimbées d'une certaine mélancolie nostalgique qui est communicative. Les paroles sont évidemment en français, et somme toutes plutôt bien ficelées. 

Les guitares sont déjà centrales dans les compositions, et déjà inspirées. On perçoit déjà la capacité technique et le talent de composition dans l'alternance des rythmes, les arpèges saturées, les parties claires. Le point faible reste probablement la boîte a rythme, mais ça n'empêche pas de se faire happer par l'ambiance. Le travail de remasterisation est plus qu'agréable, redonnant de la densité à l'ensemble, la production est bonne sans exagération, et permet de saisir les subtilités comme les lignes de basse. 

On perçoit néanmoins encore le coté "fait maison" des démos avec ces choeurs un peu artificiels ou ce chant qui perd parfois un peu en maitrise - ce qui peut être à la fois perçu comme un supplément d'âme ou un défaut, c'est selon. On pourra comparer la version de Dernière Rencontre présentée ici à celle qui se trouve sur Errances Oniriques pour voir le changement que peut impliquer le passage de la boite à rythmes à un vrai batteur. On pourrait également reprocher le réflexe un peut trop systématique de terminer les pistes par une mélodie décroissante de guitare non saturée...

Certaines pistes ressortent vraiment en terme de qualité, on pourra citer par exemple "Adorable Mépris", "Mélancolie", "Notre Amour Eternel", "Dernière Rencontre" qui restent, plus de 15 années plus tard, parmi les meilleures pistes proposées par BELENOS.

Cette sortie reste pour moi l'indispensable de cette première période du groupe - à connaître absolument pour les fans, notamment ceux qui n'auraient pas eu l'occasion de jeter une oreille sur les démos précédant Errances Oniriques.

par obsoletedream, le 28/11/2016

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

WINDIR - ArntorCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoLEGION OF DOOM - The Horned Made FleshULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerFINSTERFORST - ...Zum Tode HinWINDIR - 1184HAKUJA - LegacyFINSTERFORST - WeltenkraftLES CHANTS DE NIHIL - Propagande ErogèneVALLENDUSK - Black Clouds GatheringWOLFNACHT - Project Ordensburg

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ANOREXIA NERVOSA - DrudenhausCRADLE OF FILTH - Cruelty And The BeastHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent MassacreGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceCRADLE OF FILTH - Dusk And Her EmbraceLIMBONIC ART - In Abhorrence DementiaPENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - Engraved In BlackENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)

Autres chroniques