BATUSHKA

Litourgiya

Inutile de chercher des informations sur ce trio polonais, BATUSHKA n’a officiellement pas décliné l’identité de ses membres. L’approche scénique et instrumentale suggère des musiciens assez expérimentés en rapport avec la scène, mais le mystère reste encore entier à l’heure où j’écris ces lignes. Il s’agit d’ailleurs ici de leur premier album, ainsi que de leur première œuvre, œuvre qui n’est pas passée inaperçue auprès des fans de Metal extrême…

Musicalement, nous avons là un mélange assez judicieux entre Black et Doom, avec une importance donnée aux atmosphères, sans pour autant négliger les mélodies. Le style est donc assez lourd (Doom oblige), mais non dénué d’une certaine rapidité d’exécution, notamment par pointes. Il existe une réelle puissance au sein de cette musique, accompagnée par une voix bien Black agréable.

L’autre particularité, en raison du concept, c’est la présence importante de chœurs religieux (faisant penser à ceux du 2e album de PENUMBRA) qui viennent régulièrement agrémenter les structures musicales, sans pour autant trop la hacher, ce qui est un point très important pour ne pas perdre en fluidité et en efficacité mélodique. Cette dernière n’est d’ailleurs pas à la traîne, car il existe dans cet album plusieurs bons passages, assez inspirés, mais malheureusement rien de très probant.

Si l’efficacité mélodique générale est donc plutôt qualitative, il n’y a pas de « grands moments » et l’album n’échappe pas à quelques passages à vides. En effet, la construction musicale, bien que travaillée, est agrémentée de pas mal de breaks mais un peu trop pour offrir pleinement la linéarité mélodique attendue dans un projet Black Metal. Rien de trop important mais on le remarque et ça décrédibilise un peu le rendu global.

BATUSHKA est un groupe polonais donnant dans le concept chrétien orthodoxe. Tout le monde aura compris qu’il s’agit d’un concept ésotérique et occulte, et non chrétien (dans le sens où le groupe serait chrétien), mais il est étonnant que dans un pays à plus de 85% catholique (qui doit compter moins de 2% d’orthodoxes), un groupe de Black Metal ait décidé de s’intéresser à l’Orthodoxie plutôt qu’au Catholicisme.Par originalité peut-être ? Par attrait pour l’ambiance et pour les décors généralement plus mystiques de cette première ? En tout cas, le visuel de l’ensemble en rend compte : tout de doré, agrémenté de figures et symboles orthodoxes, il fait honneur au concept, même s’il manque d’approfondissement infographique (le travail reste finalement très facile). Quant à l’ambiance, elle est plutôt bien réussie.

Un bon album, plutôt original dans son approche conceptuelle et musicale, sans être non plus avant-gardiste. Il lui manque juste un peu d’inspiration…

par Baalberith, le 28/12/2016

D'autres albums de Black Doom Metal recommandés

MORTUALIA - MortualiaBETHLEHEM - BethlehemNOCTURNAL DEPRESSION - Four Seasons to a DepressionFORGOTTEN TOMB - Songs To Leave

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

HÄMYS - AlkemiaLIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of DeathARYOS - Maître des Dominations CérébralesARYOS - Prophétie AcideSIGH - In SomniphobiaOCCULTUS - InthialABIGAIL WILLIAMS - The AccuserDUX - VintrasNEHËMAH - Light Of A Dead StarALGHAZANTH - Wreath of ThevetatORANSSI PAZUZU - VärähtelijäNYSEIUS - De Divinatione Daemonum

Autres chroniques