AUSTERE / ISOLATION

Bleak

Je n’aime pas beaucoup le terme « Black Metal dépressif ». Je ne l’aime pas parce qu’il ne désigne pas un genre de musique, mais un sentiment. Combien de groupes sont rangés dans cette catégorie alors qu’ils inspirent plutôt la mélancolie, la nostalgie ou la misanthropie ? Et combien d’autres ont des paroles qui prônent la fin de soi, mais font une musique agressive ?

Alors avant d’écouter AUSTERE, groupe australien qui a sorti son premier album Withering Illusions and Desolation dès l’année de sa formation en 2007, je m’attendais à un énième opportuniste. La surprise a été de taille, car le groupe profite effectivement du buzz actuel, mais en délivrant une musique qui garde tout ce que les meilleurs ont proposé jusqu’alors. On peut retrouver du MAKE A CHANGE, KILL YOURSELF, du TRIST, et des accords à la guitare qui rappellent aussi ALCEST. Sur ce split, c’est exactement la même recette, et en deux titres de 13 minutes chacun plus un instrumental, AUSTERE dépasse le dépressif pour nous fournir un black déchirant. Les premières minutes introduisent un monde désertique et sombre, les vocaux sont des complaintes hurlées d’un homme agonisant, et la batterie est l’unique chaleur présente, mais elle est constamment aussi fragile qu’un coeur qui désire s’arrêter de battre. AUSTERE sublime le Black Metal dépressif et on ne peut rien lui reprocher. Peut-être de ne pas être assez black ? Je laisse les gens se battre sur ce point, moi je suis conquis.

Suivent alors trois morceaux d’ISOLATION, un groupe allemand qui ne manque pas d’intensité mais qui ne vaut pas AUSTERE. C’est surtout à cause de vocaux clairs pas assez communicatifs. Dès le premier morceau, instrumental, le black album de METALLICA revient en mémoire tant les guitares lui sont proches. Le deuxième titre dure 16 minutes, et il est bien mené, évoluant suffisamment pour ne pas lasser et installant un mal-être déprimant. Le dernier titre de huit minutes est plus anecdotique, les vocaux finissant vraiment par agacer.

Un split qui vaut le coup si on n’a rien contre la musique plaintive. 3/3 pour AUSTERE, 1.5/3 pour ISOLATION.

par Sakrifiss, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

FROM THE SUNSET, FOREST AND GRIEF - ...Empty, Cold & Forgotten... BEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsANTLERS - A Gaze into the AbyssCANIS DIRUS - A Somber Wind from a Distant ShoreABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .ZURIAAKE - Afterimage Of AutumnBORKR - AmberASTRAL PATH - An Oath to the VoidLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnLUNAR AURORA - AndachtVIOLET COLD - Anomie

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

TAAKE - ...DoedskvadBEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsCATAPLEXY - ...Lunar Eclipse, Chaos To The Ruin...DARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDIAPSIQUIR - A.N.T.I.RIENAUS - AamutähdelleMESARTHIM - AbsenceMONARQUE - Ad NauseamDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieGRAUPEL - Am Pranger...MOURNING FOREST / SAD - And Nothing Shalt RemainEMPEROR - Anthems To The Welkin At Dusk

Autres chroniques