AUDN

Farvegir fyrndar

L’Islande comme le Danemark, pays nordiques sans équivoque, ont toujours été à la traîne question Black Metal comparé aux autres contrées nordiques. Il n’empêche que lorsqu'un groupe de ces pays est intéressant, c’est toujours bon de le noter. C’est le cas ici avec AUDN, groupe issu de DYNFARI (qui officie dans un style assez proche) qui nous offre ici son deuxième album, après un premier assez peu convaincant.

Farvegir fyrndar présente bien il est vrai, ce qui explique sans aucun doute la signature sur la major française Season Of Mist. Il s’agit en effet d’un album qui bénéficie de tout ce que peut attendre le public conventionnel actuel dans le domaine du Metal extrême : de l’énergie, une bonne production, un travail structurel de qualité avec une très bonne maîtrise instrumentale mais sans fioritures ; enfin, une bonne variété au sein de chaque morceau, dans le rythme comme dans les approches mélodiques. Les breaks sont marqués, nombreux et agréables, d’autant mieux marqués qu’ils interviennent au sein de corps de morceaux assez blastés. Cela génère une musique puissante et très crédible surfant sur la vague de groupes comme WINTERFYLLETH ou WODENTHRONE, avec une touche un peu plus mélodique, plus aérée et avec des guitares arrivant parfois à se détacher plus facilement de l’ensemble de la musique.

Le rendu Black pagan est en revanche un peu faiblard. Loin d’être mauvais, les neuf morceaux et presque cinquante minutes dont nous gratifient les islandais ne présentent aucune mélodie véritablement marquante. L’ensemble est fort honnête, c’est sûr, avec quelques subtilités de temps à autres d'ailleurs (ex : avant-dernier morceau), mais cela manque d’inspiration et de quelques riffs marquants, qui auraient pu faire toute la différence entre un bon album et un très bon album.

La pochette est belle et à regarder rapidement, l’ensemble du visuel est du même acabit : de beaux tons jaune-marrons baignant des dessins peints à la fois évocateurs et esthétiques. Le concept à la fois froid et esseulé de l’Islande semble bien mis en avant, mais hélas, l’intérieur du livret rompt avec l’enchantement. Celui-ci ne présente en effet qu’une simple succession de pages sur fond "toile sale", pas forcément bien fait d’ailleurs, sans aucun ajout, sur lesquelles les paroles sont plaquées. Quel manque de perfectionnisme navrant ! Heureusement, l’ambiance nordique et nature est de qualité, lisible sans problème au travers de chaque morceau. Il manque peut-être quelques légers chœurs pour affirmer le tout, mais on fera sans.

Un groupe qui visiblement a trouvé sa vitesse de croisière et qui n’aura nul problème à accrocher un public fidèle, malgré un manque d’inspiration un peu dommageable.


par Baalberith, le 26/01/2018

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

HELHEIM - Av Norron AettNYDVIND - Eternal Winter DomainAGALLOCH - The MantleDARKESTRAH - The Great Silk RoadHIMINBJORG - Where Ravens FlyHIMINBJORG - In the Raven's ShadowWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere AASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des RunenschamanenWALDGEFLUSTER - Femundsmarka - Eine Reise in drei Kapiteln

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

BURZUM - Hvis Lyset Tar OssCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysFINSTERFORST - ...Zum Tode HinTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthKHORS - MysticismVALLENDUSK - Black Clouds GatheringEVILFEAST - Lost Horizons of WisdomCATAMENIA - Location : ColdNJIQAHDDA - Nji. Njiijn. Njiiijn.THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritCEREMONIAL EMBRACE - Oblivion

Autres chroniques